Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mercredi 21 décembre 2011

"Pas de noël blanc pour certaines régions du Canada".

Voilà, pour Sue.....
En Bretagne non plus... Quel contraste avec décembre 2010.

Météo: pas de neige à Noël pour les Canadiens, du jamais vu
OTTAWA - La plupart des Canadiens devront faire leur deuil cette année d'un Noël sous la neige, une situation sans précédent depuis que le service météorologique national a commencé à compiler des statistiques sur le sujet en 1955, a-t-il annoncé mercredi.

A quelques jours de Noël, le climatologue Dave Phillips du service météorologique du ministère de l'Environnement dit qu'il n'a jamais vu aussi peu de neige dans les grandes villes du pays.

Et les prochains jours s'annoncent ensoleillés et très doux.

Un Noël blanc, d'habitude c'est quelque chose de sûr au Canada, mais pas cette année, a-t-il déclaré à l'AFP.

Nous sommes habituellement le pays le plus neigeux au monde, dit M. Phillips. Mais cette année, de nombreux Canadiens qui rêvent d'un Noël blanc n'en auront pas, ce que nous n'avons jamais vu en 56 ans.

Depuis 1955, le service météorologique du Canada calcule la probabilité que 35 grandes villes du pays soient recouvertes de neige à Noël. Un Noël blanc implique selon ces statistiques l'accumulation d'au moins 2 cm de neige au sol le 25 décembre.

Ce mois-ci, les températures au Canada ont été en moyenne de six à sept degrés au-dessus de la normale et le gros de la neige qui est tombé a fondu.

A Gander (Terre-Neuve, Est), habituellement la ville la plus neigeuse du Canada, il n'y avait mercredi qu'une légère trace de neige au sol, a noté M. Phillips.

Plusieurs grandes villes habituellement recouvertes de neige à Noël n'en ont toujours pas, comme Montréal, Ottawa, Winnipeg, dans le Manitoba (Centre), autrefois surnommée la ville la plus froide du monde.

A Montréal, le mercure est monté à 11 degrés la semaine dernière. Et depuis le début du mois, la ville n'a reçu que 2,4 cm de neige, contre près de 7 cm de pluie.

Les hivers au Canada ayant tendance à être de plus en plus doux et à commencer plus tard qu'autrefois, la notion d'un Noël blanc est peut-être en train de devenir une chose du passé, estime Dave Phillips.

Il impute cette situation au changement climatique et aussi aux îlots de chaleur qui se forment dans les grandes villes avec l'augmentation de la population.
par Hélios Libellés : Météo
SOURCE
Enregistrer un commentaire