Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

samedi 1 février 2014

La neige chimique : c'est quoi ?


 mad-scientist-melting-earth1-300x276.jpg
Que se passe-t-il avec la neige ?

Les visiteurs du monde entier du site http://www.geoengineeringwatch.org/   rapportent les caractéristiques apparentes  très étranges de la neige qui tombe ces derniers temps. La neige ne semble pas fondre comme d’ habitude et beaucoup témoignent qu’elle dégage une odeur chimique quand on l’expose à une flamme. Est-ce possible ?
La réponse rapide est oui. Je ne peux pas en faire l’expérience directement car il n’y a pratiquement plus de pluie en Californie, je ne peux pas mener ma propre analyse. D'autres et moi-même avons depuis longtemps tiré la sonnette d'alarme sur la neige artificielle chimiquement nucléée qui a été et reste une composante majeure de la géo-ingénierie.

Quels éléments connus trouve-t-on dans la neige ces dix dernières années ?

A maintes reprises, des analyses de neige en laboratoire ont révélé des niveaux extrêmement élevés d’aluminium et de baryum. Bien sûr, les « debunkers » essaient toujours de nous faire croire que trouver ces métaux lourds dans la pluie et la neige serait normal. Les trolls de la désinformation ont essayé de façon intensive de convaincre le public qu’il n'y a rien de mal à trouver des métaux toxiques  dans les précipitations. Tous ceux qui croient à de tels mensonges éhontés, ne sont pas prêts à affronter la vérité, quelque soit l’irréfutabilité de la preuve.

La neige peut-elle vraiment être créée artificiellement avec des produits chimiques et des particules métalliques ? Peut-on créer de toutes pièces des tempêtes de neige ? La réponse rapide est encore oui. Les tempêtes de neige peuvent être intégralement fabriquées.

Qu'est-ce qu'une  « réaction endothermique » ?

Une réaction endothermique est le contraire d’une réaction exothermique. Dans une réaction exothermique comme une explosion, de l'énergie et de la chaleur sont libérées. Dans une réaction endothermique, la chaleur et l’énergie sont absorbées. Dans le cas des tempêtes de neige artificielle, l’énergie et la chaleur sont absorbées par l'atmosphère et les précipitations. Une telle réaction peut provoquer un refroidissement rapide, du moins pour un certain temps.

Alors quels éléments peuvent provoquer une telle réaction ?

Le baryum et l’ammonium en sont deux. Nous savons qu’il y a du baryum dans la neige, de nombreuses analyses en laboratoire le prouvent.

De combien de degrés une réaction endothermique peut-elle faire chuter la température ?


o-DRY-ICE-facebook.jpg

Le processus endothermique peut presque instantanément faire baisser la température au-dessus du seuil de congélation, bien en dessous de zéro et au-delà.

Pourquoi apparait-il si peu d’eau dans la fonte de  neige chimique ?

Une « sublimation » partielle peut être un facteur dans cette équation. La sublimation est le processus de conversion d'un solide en gaz directement, comme ce qui se passe avec de la glace sèche. Il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons toujours pas et nous ne connaissons pas la composition chimique de cette « neige », mais il serait logique de penser que certains des constituants chimiques de la neige artificielle provoquent le comportement observé. Certains, disposant d'échantillons de « neige » moins récents, témoignent d’un phénomène de fusion plus habituel. Il est également possible que certains des éléments chimiques dans cette neige perdent leur puissance au fil du temps. Encore une fois, nous ne savons pas grand chose. Ce qui est certain, de nombreuses analyses en laboratoire l’ont montré, la totalité ou presque de la neige qui tombe actuellement est toxique. En outre, il est certain que nous voyons maintenant  tomber la neige régulièrement à des températures supérieures au seuil de congélation. On ne peut plus nier non plus que les tempêtes de neige artificielles sont une réalité, les liens ci-dessous le confirment.

map1.jpg
Hausse de la température par rapport aux moyennes annuelles sur 30 ans

La planète est en crise et les ingénieurs du climat font tout leur possible pour le cacher. Cela comprend l'utilisation de produits chimiques et des métaux toxiques dans la création de tempêtes de neige « d'ingénierie ». Alors que les médias grand public (et, malheureusement, même de  nombreux sites « indépendants » de ces médias) prétendent que la planète se refroidit,  la vue d’ensemble est claire pour tous ceux qui choisissent de regarder au-delà de l’ingénierie du climat et du battage médiatique. Alors qu'il neigeait dans le nord de la Floride récemment, l'Alaska a connu le mois de janvier le plus chaud jamais enregistré. Alors que les ingénieurs climatiques et leurs vedettes chéries des chaînes météo faisaient de leur mieux pour focaliser l’attention sur la parade théâtrale de tempêtes artificielles dénommées « d'hiver », l’Australie a connu son année la plus chaude jamais enregistrée. En fait, la tendance de fond sur la planète Terre est celle-là, elle se réchauffe rapidement.

Même si les ingénieurs climatiques et leurs nombreux amis des médias peuvent en tromper beaucoup avec leurs tempêtes chimiques artificielles et leur battage médiatique, la Terre vient de vivre sa 37e année consécutive de températures supérieures à la normale et a connu 346 mois consécutifs au-dessus des températures normales durant cette période.

Les géo-ingénieurs peuvent créer un refroidissement profond à court terme, mais au prix d’un réchauffement qui dégrade, contamine et détériore complètement notre planète. La structure du pouvoir et les médias grand public ont changé leur mission d’information sur le réchauffement pour s’adapter à leur ordre du jour, ils font tout leur possible pour cacher le réchauffement car ils ont tout  investi sur l’ingénierie climatique. Ceux qui souhaitent un avenir pour eux et leurs descendants doivent contribuer à la diffusion de la vérité et  stopper la géo-ingénierie. Ce combat nous concerne tous et la bataille doit être gagnée sinon ce sera très bientôt la fin du jeu.
http://www.smh.com.au/environment/climate-change/2013-confirmed-as-australias-hottest-year-on-record-20140103-308ek.html
http://www.alaskapublic.org/2014/01/28/temperature-records-fall-across-alaska/
http://www.news.com.au/technology/chinese-scientists-create-second-artificial-snowstorm-in-beijing/story-e6frfro0-1225796559341
http://www.ask.com/question/is-sublimation-of-solid-dry-ice-to-carbon-dioxide-gas-a-chemical-or-physical-change
http://www.geoengineeringwatch.org/geoengineered-snowstorms-the-snowmen-turning-warmth-into-winter-part-2/
http://www.geoengineeringwatch.org/geoengineered-snowstorms-the-snowmen-turning-warmth-into-winter-part-1/
http://www.bibliotecapleyades.net/sociopolitica/sociopol_weatherwar27.htm
http://www.geoengineeringwatch.org/global-weather-modification-assault-causing-climate-chaos-and-environmental-catastrophe/
http://www.fourwinds10.net/siterun_data/environment/pollution/news.php?q=1220410300
http://sonomanewstoday.blogspot.com/2009/03/chemtrails-polluting-shasta-water.html 
vu ici
Enregistrer un commentaire