Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mardi 5 juillet 2011

Les médecins américains s’insurgent contre Photoshop


Publié : le 05/07/2011 par Benji dans Médical et alimentation


Il y a une maladie dont nous ne parlons pas ici alors qu’elle est terrible et notre société en est surement en partie responsable, l’anorexie. À l’heure de la malbouffe, des fast-food et du grignotage à tout va, des sodas de la pub intensive pour vous pousser à consommer, l’anorexie fait des ravages et touche des personnes de plus en plus jeunes, prenant en exemple les modèles des magazines qui n’existent pas. Les médecins américains entrent en guerre contre photoshop!
La plus grande association de médecins américains vient de lancer une campagne visant à limiter la retouche de photos de magazines afin de protéger les adolescents.
Des médecins, des ONG féministes et des stars américaines se liguent contre les photos de mannequins retouchées. © Oliviero Toscani / AFP
La cause a déjà rallié la pulpeuse Penelope Cruz ou l’actrice américaine Geena Davis. Halte aux logiciels de retouche d’images ! Voici l’avertissement lancé par l’American Medical Association (AMA), la plus grande association de médecins américains, afin de lutter contre les « effets destructeurs » des photos de modèles présentées aux adolescents américains. « Nous devons cesser d’exposer à des enfants influençables des mannequins avec des corps retouchés à l’aide de logiciels photo », affirme le docteur Barbara MacAneny, membre du conseil de l’AMA.
Et l’organisation est déjà entrée en campagne. Associée à l’ONG féministe Girls Scout of America, elle a lancé en juin l’idée d’une nouvelle directive concernant la publication d’images de femmes dans les magazines de beauté. Sa méthode : favoriser au maximum les échanges entre les organisations de santé pour enfants et les organismes de publicité, pour limiter au maximum l’usage des retouches de photos.
Un combat similaire en France
Une question qui a déjà été évoquée en France. Le 15 septembre 2009, Valérie Boyer, députée UMP des Bouches-du-Rhône, a déposé une proposition de loi visant à signaler (mais pas à interdire) les photographies d’images corporelles retouchées, un projet de loi qui n’a finalement pas été examiné faute de texte permettant son intégration. « Nous sommes confrontés à un matraquage d’images identiques de corps de femmes travaillant énormément notre inconscient, explique la députée. Je propose simplement à la profession d’instaurer une déontologie des images signalant qu’une image est retouchée à partir d’un certain pourcentage de pixels retravaillés. »
La responsabilisation des journalistes, véritable remède aux images dénaturées ? C’est aussi ce que pense le docteur Jean-François Rey, directeur de l’Union des médecins spécialisés (Umespe). « Il est beaucoup plus grave d’inciter de jeunes lectrices à idéaliser de maigres mannequins que d’enlever quelques bourrelets à un président. » Et le médecin d’avertir sur le danger d’anorexie, et donc de décès, qui pèse sur ces filles dans une période aussi sensible et cruciale que l’adolescence.
« Les médias ont beaucoup plus de pouvoir sur la jeunesse que les médecins », insiste de son côté le docteur Roger Rua, secrétaire général du Syndicat des médecins libéraux (SML). « Pourquoi ne pas lancer ensemble une campagne commune d’explication et de prévention sur les risques de la retouche photo ? »
Source: lepoint.fr

Enregistrer un commentaire