Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

vendredi 26 août 2011

IMAGES. Ouragan Irene : l'Est des Etats-Unis en état d'urgence

Les Etats-Unis sont sur le pied de guerre avant l'arrivée de l'ouragan Irene qui pourrait frapper la côte Est ce week-end. Par anticipation, les autorités des Etats depuis la Caroline du Nord jusqu'à celui de New York ont décrété l'état d'urgence, et des dizaines de milliers de personnes ont reçu l'ordre de s'éloigner des côtes.
En Virginie, la Marine américaine à été contrainte de déplacer ses navires. 
Dans un message radiodiffusé, le président Barack Obama a appelé vendredi ses compatriotes à prendre l'ouragan «au sérieux». «Si vous vous trouvez sur la trajectoire prévue de l'ouragan, vous devez prendre des précautions dès maintenant», a déclaré M. Obama depuis sa résidence de vacances dans le Massachusetts (nord-est). Et «si vous recevez l'ordre d'évacuer, je vous prie d'obtempérer».
 Vendredi à 8 heures, l'ouragan se trouvait au large de la Floride à 600 kilomètres du cap Hatteras.

 Evacuation de villes côtières, stockages de vivres, armée mobilisée: des millions d'Américains se préparaient vendredi à l'arrivée de l'ouragan Irène, qui pourrait frapper ce week-end la côte Est après avoir fait cinq morts dans les Caraïbes. Ici dans l'Etat de Caroline du Nord, des habitants barricadent les fenêtres.

 
Sur la plage de Cosney Island, à New York. A l'exception de cette touriste, la plage est désertée. 
 
Dans ce Luna Park de Coney Island (New York), on démonte les manèges.
 
 Un magasin propose des t-shirt siglés «J'ai survécu à Irène».  Mais cette rue de Nag's Head en Caroline du Nord, est totalement désertée. 

Toujours à New-York, ce vendredi 26 août.
 
A Kitty Hawk (Caroline du Nord), les habitants font des provisions. 

A New-York, ces maisons côtières sont barricadée.
 
 La plage de Nag's Head est désertée. Baignade interdite.

Une rangée d'ambulances privées réquisitionnées pour évacuer des malades de l'hopital de Cosney Island  (New-York) vendredi matin. L'évacuation de plusieurs hôpitaux et maisons de retraite a commencé vendredi, sur ordre du maire, Michael Bloomberg.
Enregistrer un commentaire