Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mardi 8 novembre 2011

USA, des tremblements de terre mystérieux secouent l'Oklahoma


Un tremblement de terre de magnitude 5,6 a secoué samedi soir le centre de l'Oklahoma (centre des États-Unis), une puissance record pour cette région très stable au niveau sismique, et qui reste un véritable mystère pour les experts.

Une première secousse de 4,7 sur l'échelle de magnitude du moment s'était produite dans la matinée. Les autorités ont fait part de dégâts matériels, mais d'aucune victime.

L'épicentre du tremblement de terre, qui s'est produit à 21h53, était situé à six kilomètres à l'est de la localité de Sparks à une profondeur de 5 km.

La première secousse s'est produite à 2h12 (3h12, heure de Montréal samedi) à 9 km au nord de la ville de Prague.

Selon l'USGS, le séisme le plus puissant enregistré auparavant dans cet État remonte à 1952 avec une magnitude de 5,5.

Les services d'urgence du comté de Lincoln ont indiqué qu'il y avait des dégâts significatifs sans en préciser clairement l'étendue, selon la chaîne de télévision locale KJRH.

Cité par le quotidien The Tulsa World, le responsable de ces services d'urgence, Joey Wakefield, a mentionné des déformations de la chaussée sur des portions d'une autoroute et l'effondrement d'une cheminée d'une maison de deux étages près de la ville de Prague. D'autres bâtiments ont aussi subi des dommages, selon lui. «Cela a été un assez mauvais petit tremblement de terre», a-t-il déclaré.

Le quotidien d'Oklahoma City, principale ville de l'État, située à 72 km de l'épicentre du séisme, a précisé que la deuxième secousse avait été ressentie jusqu'au nord du Texas.

Une forte secousse a aussi été ressentie à Kansas City à plus de 570 km.

Selon le journal, citant le porte-parole des services d'urgence de l'Oklahoma, aucun blessé ne leur a été signalé.

Mais de nombreux habitants de la zone touchée ont eu une grande frayeur.

«Un tableau près du téléviseur s'est décroché du mur et nous avons sursauté, car nous avons alors cru que quelque chose avait heurté la maison», a raconté au journal The Oklahoman, Noeh Morales, un résident d'Oklahoma City.

«C'était comme un grondement et je n'avais jamais entendu quelque chose d'aussi fort».

Hier et aujourd'hui encore des secousses se sont fait ressentir, toujours aussi mystérieusement

Pour remédier aux limitations de l'échelle de Richter, les sismologues, en particulier américains, ont recours à l'échelle dite «de magnitude de moment». Conçue en 1977, elle mesure l'énergie dégagée par un tremblement de terre.
________________________________________________________________________________________

De très nombreux séismes secouent l'Oklahoma depuis quelque temps et sont présentés dans les médias américains comme totalement mystérieux . Pourtant un rapport de l'USGS devrait normalement totalement les éclairer...Vous avez dit langue de bois?...M'enfin!!!

Après que la presse anglaise est rendue publique, il y a deux semaines que la technique dite de "fracturation hydraulique" utilisée dans l'extraction et de gaz de schiste est probablement la cause de 2 tremblements de terre inexpliqués en Angleterre il y a quelques mois, c'est maintenant la prestigieuse agence américaine USGS qui nous fait d'étranges révélations.

En effet l'agence USGS de l’Oklahoma vient de publier un rapport troublant que vous pouvez consulter ici , qui révèle que les techniques de fracturations hydrauliques employées par les sociétés d'extraction du gaz de schiste en Oklahoma en janvier 2011 semblent être liées à plus de 50 tremblements de terre constatés dans ce même mois dans l'état .

C'est après la plainte de quelques résidents affirmant avoir ressenti des tremblements de terre qu'une enquête a été investi par l'USGS dans la région.

Les enquêteurs ont en effet constaté que plus 50 petits séismes ont effectivement été enregistrés, allant de l'ampleur de 1,0 à 2,8 sur l’échelle de Richter, et plus encore, ce rapport constate que l'essentiel des secousses ressenties s’est produit à moins de 3,5 km de "Eola terrain" où des opérations de fracturations hydrauliques étaient en cours. (....Tiens donc....)

Bref même si le mystère s'épaissit de jour en jour, la langue de bois elle atteint la perfection.

Source: nature alerte
source
Enregistrer un commentaire