Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

lundi 23 septembre 2013

La plupart des spécialistes du climat s'accorderaient à dire que le réchauffement fait actuellement «une pause».



L'été a été très froid en Arctique et a permis à la banquise d'augmenter fortement. Du coup, des experts affirment que nous entrons dans une période de refroidissement climatique!

A l'heure où tout le monde parle de réchauffement climatique et de la fonte inéluctable de la banquise, le constat est étonnant: la glace a augmenté de 60% sur les océans cette année par rapport à 2012, ceci en raison d'un été arctique particulièrement froid.

Une surface équivalant à plus de la moitié de la taille de l'Europe est déjà recouverte de glace en ce moment entre le nord du Canada et le nord de la Russie, soit bien des semaines avant le début de la saison hivernale, révèle le journal anglais Daily Mail. Cette année, le passage nord-ouest entre les océans Atlantique et Pacifique est même resté bloqué toute l'année, forçant les bateaux à emprunter d'autres routes maritimes.

Jusqu'à la moitié du XXIe siècle?
Du coup, des éminents spécialistes en environnement appartenant au GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) ont affirmé dans un rapport qu'a pu lire le journal que nous sommes entrés dans une période de refroidissement global qui devrait durer jusqu'à la moitié du XXIe siècle au moins!

En outre, malgré toutes les prévisions qui indiquaient le contraire jusqu'ici, la majeure partie des chercheurs en climatologie s'accorderaient aujourd'hui à penser que le réchauffement climatique «fait une pause», et ce depuis 1997 déjà, souligne le Daily Mail.

Alors que des sommes colossales ont été investies pour combattre le réchauffement, ces nouvelles analyses, qui contredisent tous les modèles mathématiques imaginés jusqu'ici, ont contraint les experts en climat du GIEC à tenir ce mois-ci une séance de crise en Suède, quelques jours avant la parution d'un rapport sur le sujet en octobre.

Comme en 1965-1975
Pour la professeure américaine Judith Curry, interrogée par le Telegraph, les océans connaissent régulièrement des phases cycliques de basses et de hautes températures et la Terre se trouverait maintenant dans la même situation que durant la période 1965-1975, où la tendance était clairement au refroidissement. Les experts prédisaient même alors le début d'une nouvelle glaciation...

Une nouvelle glaciation était aussi le thème du film hollywoodien «Le jour d'après». Celui -ci prenait à son compte la théorie selon laquelle l'eau douce engendrée par la fonte de la banquise allait ralentir et stopper le courant maritime du Gulf Stream, plongeant ainsi l'hémisphère nord dans des hivers glaciaux. La réalité va-t-elle dès lors rejoindre la fiction?
Christine Talos
TDG 

source 
Enregistrer un commentaire