Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

samedi 15 février 2014

L’arme suprême ?


Présentation d'une menace planétaire
 
Méconnues du grand public, les armes dites "biologiques", dont les armes bactériologiques, sont pourtant parmi les armes les plus dangereuses de par leur capacité à décimer des populations entières, à les cibler, c’est-à-dire choisir un mode de propagation qui ciblerait uniquement certaines populations ethniques.

Pour ceux qui n’auraient pas encore cerné cette problématique, un documentaire historique du côté soviétique :







D’autres "progrès" plus modernes :

Le président Vladimir Poutine annonce que la Russie a testé positivement des armes psychotroniques capables de « transformer les gens en zombies ». Les armes futuristes en question attaquent le système nerveux central des victimes ciblées. Des scientifiques russes en achèvent la préparation et le Kremlin a annoncé qu’elles pourraient être utilisées d’ici la fin de la décennie, à la fois contre les ennemis de la Russie, mais aussi contre ses propres dissidents.

V. Poutine a expliqué que ces armes de nouvelle génération émettent un rayonnement électromagnétique à l’image de ce qui se passe dans un four à micro-ondes. Les militaires entendent l’employer pour satisfaire à des objectifs politiques et stratégiques. Le ministre de la Défense russe a donné des détails complémentaires, ajoutant que ces armes avaient déjà été testées à des fins de contrôle des foules. Ses effets sont terribles et n’importe quelles forces spéciales sont incapables d’éviter ses effets destructeurs.

La recherche sur les armes électromagnétiques a été développée aux Etats-Unis comme en Russie depuis les années 50, mais Poutine affirme que son pays a une avance appréciable sur les Américains. Poutine a expliqué que ces armes affectent directement les cellules du cerveau. Elles peuvent également transmettre des suggestions, agir sur la pensée de quelqu’un. Pour le Kremlin, des armes modernes psychotroniques sont actuellement en cours de développement sur la période 2011-2020 et s’ajouteront au potentiel militaire dissuasif de la Russie. Elles seraient fondées sur de nouveaux principes physiques.

Didier Lambert

Aussi, la réapparition de la peste noire :
Les scientifiques ont reconstitué le code génétique du germe responsable de la peste noire, une infection transmise par des puces qui a conduit à la mort de près de 50 millions d’Européens.

Considéré par certains experts comme la première pandémie de l’histoire, l’ADN du début du 14ème siècle a été retrouvé dans les dents des victimes enterrées dans un cimetière de Londres East Smithfield.

Les chercheurs ont percé les dents, trouvant des fragments d’ADN de l’ancienne bactérie qui a finalement conduit le professeur Johannes Krause de l’université deTübingen, en Allemagne, et son équipe de scientifiques à reconstituer le virus qui a décimé très 50 millions de personnes.

La reconstruction de la Black Death bactérie Yersinia pestis ouvre la porte à la militarisation potentielle, résultant en arme biologique peut-être la plus puissante jamais créée par le genre humain.
Il est très probable que l’étendue des recherches et des champs d’application soient bien plus grands que ce que nous croyons actuellement. Potuine avait mis en garde les états-unis contre le risque de course à l’armement en vue de se procurer des armes biologiques qui ont déjà fait l’objet de fiasco (voir la catastrophe de sverdlovsk).

Sources : Liesidotorg
Enregistrer un commentaire