Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

dimanche 18 septembre 2011

Bien et Mal : Qui fixe les règles ?

 source

Peut-on savoir avec certitude si ce que nous faisons est Bien ou Mal ? Existe-t-il une liste de référence qui nous permettrait d’affirmer que nous avons bien agit ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire ou que l’on voudrait nous faire croire par cynisme ou pessimisme, je pense que la majorité des hommes et femmes, qui peuplent notre monde, cherchent à s’orienter intuitivement sur le chemin du Bien. Mais on ne sait pas toujours comment faire, les règles sont faussement simples, dans certains cas difficiles à appliquer, et quelquefois même orientées pour mieux nous dominer.



La lutte du Bien et du Mal : Une vue de l’esprit ?

De plus, il ne faut pas oublier qu’à chaque instant, nous prenons de multiples décisions qui affectent notre vie et celle des autres. Notre vie moderne ne nous facilite pas la tâche, tout va de plus en plus vite, nos actions sont piégées par une multitude de réflexes conditionnés construits de toutes pièces par notre société de consommation. Notre cerveau n’a plus le temps de peser le bien et le mal. Très souvent c’est après coup que nous regrettons notre action, sans pouvoir réparer, entrant dans un engrenage de culpabilité, alimentant d’autant plus nos futures mauvaises décisions.


Des décisions banales difficiles à prendre, lourdes de conséquences

Pourtant, il existe des règles qui paraissent évidentes !

Ne pas tuer un être vivant, ne pas voler, ne pas mentir à un ami, ne pas faire de mal à autrui etc…

Mais quand on tue pour sauver une noble cause, quand on vole pour donner aux pauvres qui manquent de nourriture, quand on doit mentir pour préserver ceux qu’on aime, ou quand on blesse quelqu’un pour qu’il puisse prendre conscience de l’erreur qu’il s’apprête à commettre, la distinction entre le bien et le mal est beaucoup moins évidente.

C’est pour cette raison que les religions ont imposé très tôt leur façon de voir les choses, et sont devenues les gardiennes et garantes du bien et du mal, ce qui à permis de guider un peuple qui n’avaient finalement pas accès à la connaissance.


La justice, un équilibre fragile

Malheureusement, chaque religion a sa vision de la vérité, beaucoup sont en désaccord. Le pire dans tout çà, c’est que toutes ces divergences pour distinguer le bien du mal, ont provoqué dans notre monde des guerres de religions, soit sans trop se tromper, 90% des conflits les plus meurtriers depuis la nuit des temps.

Comment peut-on imaginer confier aux religions dans ce cas là, le soin de nous dire ce qui est bien ou mal ?


Les religions sont-elles vraiment garantes de la vérité ?

Certes, toutes les religions véhiculent une part importante de vérité, mais comment s’y retrouver dans cette jungle de mensonges et de manipulations politico-religieuse perpétuelles ?

En fait, force est de constater qu’à partir du moment où on essai d’identifier le bien, on crée le mal.

Et si le bien et le mal n’existaient pas ? Rien n’ai jamais entièrement blanc ou noir ! D’ailleurs, la lumière ne peut pas exister sans l’ombre, et inversement. Les chinois parlent du yin et du yang qui sont toujours complémentaires, et jamais l’un est plus positif ou négatif que l’autre. C’est comme si on disait que l’homme est le bien et que la femme est le mal (Notion qui à d’ailleurs été enseignée par le christianisme, par erreur peut être d’avoir trop voulu séparer le bien du mal).


Le Yin et le Yang, un équilibre naturel

Tout çà ne nous aide pas beaucoup pour répondre à la question initiale : qu’est qui est bien et qu’est qui est mal ?

Personnellement, je pense que la réponse est assez simple en soi. Le bien et le mal sont des notions virtuelles, fabriquées dans nos esprits mais qui n’ont pas d’existences réelles. Ceci dit, cette construction mentale est entièrement liée à nos évènements heureux ou malheureux. En fait, nous avons un guide parfait qui nous accompagne depuis toujours, c’est le fonctionnement de la nature. Tout est toujours si parfaitement équilibré autour des cycles naturels de la vie, avec justesse, harmonie, amour et sagesse (le bien à l’état pur !).


La référence absolue des cycles de la nature, le bien à l’état pur

Mais lorsque que nous ne sommes plus synchrone avec cette mécanique ou structure universelle, tout devient chaotique (le mal à l’état pur)
Enregistrer un commentaire