Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

lundi 19 septembre 2011

Madame ou monsieur Anonyme


Depuis plusieurs mois, je reçois vos commentaires et j’en suis très reconnaissante.
Ça ne fait pas très longtemps que mon blogue existe et les commentaires sont rares.
Ça ne fait rien, car ce travail me donne beaucoup de satisfaction personnelle.
Ce que je vous demande va vous sembler un peu inusité, mais je me lance quand même.
Vous avez le droit de garder votre anonymat ce qui est tout à fait normal, mais j’aimerais bien que vous rajoutiez à la fin de vos commentaires juste 2 lettres d’initiales même si celle-ci ne sont pas les vôtres afin que je puisse vous reconnaître parmi les milliards d’anonymes sur la planète.
Lolo 

source

 L’anonymat sur Internet existe encore


par Korben | Nb visites : 6 382 | ShareThis

Oui, vous avez bien lu !! En 2006, il est encore possible d’être anonyme sur internet…
Mais vous allez me dire: « Pourquoi faire ? Je ne travaille pas pour la mafia, et je ne suis pas un pirate ! »

Effectivement, vous pouvez très bien ne pas avoir besoin d’être anonyme sur Internet et tant mieux !! Mais dans certains pays comme la Chine, l’Iran ou le Zimbabwe, exprimer une opinion peut être synonyme de prison ou de mort même sur Internet…

Des associations comme Reporters Sans Frontieres ou l’Electronic Frontier Fundation participent activement à la défense de la liberté d’expression sur Internet. Je vous recommande d’aller faire un petit tour sur ces sites.
Je vous passerais les conseils de base comme ne pas donner son nom ou d’indications trop précises sur soi, éviter d’écrire des choses sensibles à partir de son domicile…etc
Je vous recommande tout d’abord d’utiliser un courriel gratuit pour lequel aucune information personnelle permettant de vous retrouver ne sera obligatoire (Lycos / Opera Mail / Hushmail)
ainsi que des services de blogs en ligne comme:







(Tous ceux-là sont en anglais, mais il en existe aussi en français)

Bon, tout ça c’est pour la partie « facile » du truc… L’évidence même si je puis dire…

Mais dans des pays liberticides comme la Chine, le gouvernement a mis en place un système de filtrage d’Internet afin de censurer et contrôler les surfs de leurs compatriotes…


La première solution pour contrer ces filtrages est d’utiliser des serveurs proxy anonymes.




Et de configurer son navigateur web en conséquence… (+ d’info sur la configuration ici)
Toutes vos connexions via ce navigateur passeront par un serveur tiers anonyme.

Pour ceux qui sont comme dans des pays comme la France, si vous voulez aider un ami prisonnier d’un pays liberticide, vous pouvez vous servir de votre ordinateur comme d’une passerelle pour cette personne afin de lui offrir une liberté totale sur Internet…

Mais il y a mieux !!! Je cite:

« Tor est une panoplie d’outils pour un grand nombre d’organisations et de personnes qui veulent améliorer leur confidentialité et leur sécurité sur Internet. Utiliser Tor peut aider à rendre anonyme votre navigation et publication sur la toile, vos : messagerie instantanée, IRC, SSH et les autres applications utilisant le protocole TCP. Tor fournit aussi une plate forme sur laquelle les développeurs logiciels peuvent créer des nouvelles applications avec anonymat, sécurité et confidentialité intégrés.

Tor sécurise votre trafic, car les communications rebondissent à travers un réseau de serveurs distribués (nœuds), appelés onion routers. La technologie Tor a pour but de fournir aux utilisateurs d’Internet une protection contre l’analyse du trafic, une forme de surveillance des réseaux qui menace l’anonymat et la confidentialité des personnes, les activités et les rapports confidentiels commerciaux.



Au lieu de chercher à connaître le contenu de vos communications, les analyses de trafic suivent où, quand et en quelle quantité vos données sont transmises. Tor a pour but de rendre plus difficile l’analyse de trafic en empêchant les sites Internet, des observateurs externes, et les onion routers eux-mêmes de tracer vos communications. Cela veut dire que Tor vous laisse décider d’être identifié lors de vos communications.

La sécurité de Tor s’améliore à mesure que le nombre d’utilisateurs s’accroît et que plus de volontaires créent de serveurs. Veuillez prendre en compte le fait d’offrir de votre temps ou d’offrir votre bande passante. Souvenez-vous qu’il s’agit d’un programme en cours de développement ce n’est pas une bonne idée de se fier au réseau Tor actuel si vous voulez vraiment une grande confidentialité. »

Vous l’avez compris, Tor est un outil qui rendra anonymes vos connexions utilisant le protocole TCP (Un peu a la manière d’un proxy SOCKs). Vous pouvez le trouver ici si vous voulez tester la bête.

Mais il y a mieux :-) !! (hé oui, encore…)

TorPark est un navigateur web basé sur Firefox qui utilise le système Tor… C’est donc un browser qui utilise d’autres ordinateurs afin de faire transiter le site web que vous désirez consulter via un tunnel ssh crypté. Pratique lorsqu’on habite dans un pays qui filtre les sites internet.
TorPark est assez innovant, car il fonctionne en standalone. C'est-à-dire qu’il suffit de le mettre sur une clé USB pour l’emmener partout avec vous (au cyber café par exemple)



Torpark est téléchargeable ici http://torpark.nfshost.com/ en Anglais, Chinois, Français, Slovaque, Russe, Coréen, Hébreu, Polonais, Turc…et j’en passe. Vraiment une révolution !!!

Une autre alternative pour « blogger » anonymement existe… Cela s’appelle InvisibleBlog.
Le principe est simple. Vous envoyez un courriel crypté et celui-ci est publié sur votre invisiblog…
Par contre, la mise en place de ce système est complexe. Il faut s’y connaitre un minimum.

Avant tout, il faut télécharger l’outil de cryptage GPG (la version open source de PGP) et vous créer une clé publique de cryptage (je n’explique pas le principe ici mais si vous voulez en savoir +, c’est par ici)
ensuite, il faut installer Mixmaster, un logiciel qui fait transiter votre email via de nombreux remailler anonymes, brouillant ainsi les pistes pour remonter à son expéditeur. Mixmaster est malheureusement à l’état de sources, donc il vous faudra le compiler (linux). Une version compilée pour DOS existe, vous pouvez la trouver en cherchant un peu sur Google…

Vous envoyez ensuite votre clé publique via Mixmaster à Invisiblog et votre compte sera créé. Votre invisiblog sera alors accessible via une url du style: invisiblog.com/ca5598d7221ec135
(la chaine après le / représente les 16 derniers bytes de votre clé publique.)

Ensuite pour poster sur votre blog, il suffit de rédiger votre message, de le crypter et de l’envoyer via Mixmaster à Invisiblog. Attention, la mise en ligne de votre message peut mettre un peu de temps, car votre message aura transité par de nombreux remailers.

Korben
ps: pour ceux qui en veulent encore +, allez faire un tour ici
Enregistrer un commentaire