Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

vendredi 16 septembre 2011

Plus de 4% des patrons seraient «des psychopathes qui ont réussi»

ECONOMIE - C’est le résultat d'une étude américaine...

            

Un patron américain sur 25 aurait des tendances psychopathes. C’est l’incroyable résultat d’une étude menée par le psychologue américain Paul Babiak, et révélée dans un documentaire de la chaîne britannique BBC Horizon.
Selon le psychologue, qui a procédé à des tests reconnus, ces patrons présentent les traits classiques des psychopathes. Sans ne jamais rien ressentir personnellement, ils parviennent à analyser méthodiquement les sentiments, les mimiques, et les gestes de leurs collègues. Ils tirent de cette analyse une tendance compulsive à la séduction et à la manipulation émotionnelle qui va jusqu’à l’intimidation et au déni d’autrui. 
«Plus ils sont atteints, plus leur charisme est important»
Sauf que, dans le monde de l’entreprise, ils parviennent à canaliser ses troubles pour ne pas être violents, indique le sociologue. Ils réussissent même à dissimuler leurs stratégies, notamment en employant «un langage de manager». C’est ainsi qu’ils passent simplement pour des personnes «charismatiques» et parviennent à grimper les échelons, alors même qu’ils ont des capacités managériales assez faibles. L’auteur désigne ces patrons, dans une interview au quotidien The Guardian, par le terme de «psychopathes qui ont réussi». Et conclut que «plus ils sont atteints, plus leur charisme est important».
Le même teste appliqué au reste de la population a conclu que seul 1% des américains présentent les mêmes troubles, soit 4 fois moins que dans l’échantillon de patrons choisis.
Enregistrer un commentaire