Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mercredi 28 septembre 2011

Wall Street occupé


Bon!!! Finalement, je savais que le peuple américain était capable de se lever debout malgré le Big Brother.

J’espère seulement que ces manifestations vont pouvoir répondre un ptit peu à toutes les répressions et les brassages de merde du gouvernement.

Lolo
Sauf pour les petits chanceux ayant les bons contacts sur les réseaux sociaux ; vous ne verrez et n'entendrez pas parler de ce soulèvement en France ; les médias portant la muselière depuis quelque temps et choisissant délibérément de ne pas dire un seul petit mot de certaines actualités !

#OP Occupation Wall Street, c'est ainsi qu'a été baptisée la vague humaine qui s'est invitée dans le quartier financier de New York le 17.09.2011.

A l'appel des Anonymous sur le NET des milliers de gens se sont donc installés depuis maintenant 10 jours dans ce quartier où l'argent est pour tous la lumière divine !

Des gens de tous âges, de toutes cultures, de tous bords ; même des "figures" se sont jointes aux manifestants, comme Michael Moore.

Ce qui avait commencé dans une ambiance plutôt bon enfant a vite tourné à une répression brutale et permanente des NYPD.

Le 17.09.2011 au soir il pleuvait à NY cité et planqués sous des bâches colorées, armés de leurs ordinateurs, de smartphones, de générateurs amenés à la hâte par ceux à l'affut devant leurs écrans ; les Anonymous envoyaient sans relâche toutes les informations minute après minute sur le web ; les médias boudant cet événement naissant.

Mais les NYPD ne l'entendaient pas de la même oreille, arrachant sans ménagement les jeunes hommes et femmes de leurs abris de fortune.
À grands coups de pieds, armés de leurs douloureux cordons en plastic en guise de menottes ; ils ont commencé une chasse systématique aux Anonymous.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là.

Cet appel lancé sur le web a fait depuis de nombreux ; très nombreux émules qui se pressent chaque jour depuis à Wall Street, brandissant des pancartes de fortunes aux slogans sans équivoque.
"Capitalism is not in crisis"
"Capitalism is crisis"
"Wall Street is our street"
" the most heroic world in all langage is Revolution"
" We need jobs not cuts"

"Who are you protect"...

Et ça n'est là qu'un petit échantillon de ses cris sur carton !
Depuis quelques jours les NYPD durcissent encore la répression, utilisant des gaz au poivre qu'ils projettent dans les yeux des manifestants et multiplient les arrestations, déployant sur des centaines de mètres un filet orange censé empêcher les gens de rejoindre Wall Street.

Sous l'oeil attentif des médias, qui depuis sont présents dans le quartier financier, les visages sont filmés, plaqués au sol ; les jeunes et les moins jeunes ; femmes, mamies, ados sont arrachés du sol et traînés jusqu'aux nombreux fourgons de police ; les yeux crachant des larmes poivrées et les images voyagent sur les chaînes américaines.

L'Amérique dit NON ! Non à plus de taxes, moins de travail ou pas du tout, non à la pauvreté. Non à cette crise qu'ils ne veulent pas payer !

L'Amérique se bat et la contagion se propage... San Francisco, Seattle, Toronto, mais aussi outre Atlantique, Londres, Manchester...

Cet article, je le dédie à ces gens courageux qui disent NON, qui bien que pacifiques, subissent la répression policière.

Enregistrer un commentaire