Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mercredi 9 novembre 2011

Séismes en Oklahoma et le ''fracking"

On est bien avancés avec ces explications...
Les experts disent que les séismes d'Oklahoma sont trop puissants pour être artificiels

Plusieurs milliers de fois par jour, des forages profonds du sous-sol font trembler la terre. Mais n'accusez pas la soif de l'homme pour le pétrole ou le gaz des soubresauts des séismes d'Oklahoma, disent les experts. Les séismes du weekend étaient beaucoup plus puissants que les chétives secousses dues au forage – spécialement la pratique controversée de la fracturation hydraulique.

Les séismes de cette fin de semaine ne portaient pas la marque de l'homme. C'était des forces de la nature. La fracturation hydraulique, qu'on appelle le ''fracking'', implique l'injection en profondeur de millions de litres d'eau, de sable et de produits chimiques pour briser la roche. Alors que cela peut ressembler à un déclencheur de séismes, les experts disent que le processus n'arrive qu'à peine à la hauteur de l'énergie d'un séisme même modéré.

Le séisme de 5,6 qui a secoué l'Oklahoma à 5 km de profondeur avait la puissance de 3800 tonnes de TNT, ce qui est presque 2000 fois plus fort que l'attentat à la bombe de 1995 à Oklahoma City. L'énergie typique libérée dans les secousses déclenchées par le fracking, ''est l'équivalent d'un gallon de lait qui tombe du comptoir de la cuisine,'' a dit Mark Zoback, géophysicien à l'université de Stanford.

En Oklahoma, siège de 185.000 puits de forage et de centaines de puits d'injection, la question d'une activité sismique artificielle se présente rapidement. Mais jusqu'à présent, les experts fédéraux, de l'état et de l'académie disent que les lectures montrent que les séismes d'Oklahoma étaient naturels, suivant les lignes d'une faille connue depuis longtemps. ''Il y a une faille là-bas,'' a déclaré le sismologue de l'USGS, Paul Earle. ''On peut avoir un séisme de cette taille n'importe où à l'est des Rocheuses. Pas besoin d'une immense faille pour produire un séisme de cette force. Ce n'est pas courant, mais pas inattendu.''

Mais il y a une raison si les gens se demandent si les séismes sont artificiels plutôt que dûs aux mouvements de la croûte terrestre. Dans le passé, on avait fait le lien entre séismes et la l'exploration et la production d'énergie, comprenant l'injection d'énormes quantités d'eaux de récupération pour le forage ou l'injection d'eau pour la géothermie, ont dit les experts. Ils ont souligné les récents séismes de magnitude 3 et 4 – pas assez gros pour causer un quelconque dommage, mais suffisamment pour être ressentis – en Arkansas, Texas, Californie, Angleterre, Allemagne et Suisse. Et dans les années 60, deux séismes à Denver de magnitude 5 ont été reliés à une profonde injection d'eaux de récupération.

Toujours est-il que les scientifiques aimeraient savoir si l'activité humaine peut déclencher un événement plus important. L'académie nationale des sciences étudie les effets sismiques de l'énergie de forage et de minage et fera un rapport au printemps prochain. ''C'est une zone de recherche active,'' a déclaré Rowena Lohman, une sismologue de l'université de Cornell. ''Nous sommes tous concernés à ce sujet.''
Anonyme a dit…
En Oklahoma, siège de 185.000 puits de forage et de centaines de puits d'injection, Les petits ruisseaux font les grandes rivières !
Quand vous avez fragilisé tout un territoire, il suffit d'un battement d'ailes de papillon pour provoquer l'effondrement général !!! élémentaire ! non !
Bézé.......
source
par Hélios
Enregistrer un commentaire