Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

dimanche 18 décembre 2011

Très prévoyants les Australiens



Tandis que les agences de notation, sous la coupe du cartel bancaire anglo-saxon, poursuivent leur jeu de massacre sur les Etats européens, sans toucher à la note de la dette de l’Angleterre ni à celle des Etats-Unis, l’euro poursuit sa glissade, accélérant de temps en temps le mouvement. Les euro-optimistes ont du souci à se faire.
Récemment, l’Australian Prudential Regulation Authority a demandé aux banques australiennes de modéliser ce qui pourrait advenir si la crise européenne s’étendait à l’Australie. L’APRA veut qu’une série de stress tests soit réalisée afin de s’assurer de la solidité du système bancaire local.

« Le régulateur a donné aux banques une semaine seulement pour modéliser l’impact d’un scénario catastrophe entraînant la contraction du produit intérieur brut, soit un taux de chômage de 12 pour cent, ainsi qu’une baisse de 30 pour cent des prix des logements et 40 pour cent de baisse de la valeur des biens commerciaux ».

La presse financière australienne évoque non seulement une escalade de la crise de la dette souveraine européenne, mais encore un effet domino sur la Chine. La récession européenne devrait entraîner un atterrissage brutal en Chine. Les banquiers centraux australiens veulent connaître l’exposition indirecte de l’Australie à une Europe en voie d’effondrement.
SOURCE
Enregistrer un commentaire