Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mardi 27 août 2013

'7 raisons pour lesquelles j'ai revu mon opinion sur la marihuana'





Sanjay Gupta est un professeur de neurochirurgie connu comme correspondant médical pour CNN. Il s’est exprimé dans le passé contre le cannabis, mais
dans un grand article, il explique sur le site web de CNN pourquoi il a revu son opinion.

 Voici ses principaux arguments:

→ Contrairement à ce que prétend l'Agence américaine de lutte contre les drogues(DEA), il n'y a aucune preuve médicale que la marihuana ait un haut potentiel d'asservissement. En outre, les qualités médicales de cette substance sont indubitables. Gupta mentionne le cas d'une certaine Charlotte Figi qui, grâce à un usage médical de la marihuana a pu réduire ses convulsions de 300 par semaine à 2 à 3 fois par mois.

→ « Depuis 70 ans, on nous trompe systématiquement sur la marihuana », dit Gupta. Elle a été classée aux USA, il y a 43 ans, comme une des drogues les plus nocives, non pas parce qu'on avait prouvé qu'elle était dangereuse, mais parce qu'on n'avait pas de preuve qu'elle était inoffensive.

→ Cela s’est produit malgré le fait que depuis les années 40, on disposait de preuves scientifiques que la marihuana n'était pas addictive au sens médical du terme et qu'elle n'était pas une « gatewaydrug »( drogue de transition vers des drogues plus dures).

→ Environ 10% d'utilisateurs de cannabis tombent dans l'addiction. En comparaison, pour la cocaïne, on atteint les 20%, pour l'héroïne 25% et pour le tabac 30%.

→ L'utilisation de la marihuana en médecine est décrite dans des documents depuis 1840. Depuis la « Guerre des drogues », les recherches traitent dans 94% des cas des effets nocifs de la substance, ce qui donne une image déformée de la réalité.

→ Jusqu'en1943, on a prescrit régulièrement le cannabis contre les douleurs neuropathiques. A cause de l'imprécision des dispositions légales dans la plupart des états américains, les médecins choisissent maintenant le plus souvent la morphine, l'oxycodone et le dilaudid. Ces substances sont très addictives et contribuent à la constatation choquante qu'aux USA, toutes les 19 minutes, quelqu'un meurt d'une overdose d'une de ces substances prescrites.

→ La marihuana pourrait être efficace dans la lutte contre le cancer et le stress post traumatique. 

Enfin, Gupta insiste sur le fait que le cannabis peut indubitablement être nocif pour de jeunes utilisateurs. Des études récentes montrent que l'usage régulier de cannabis peut faire baisser de façon permanente le QI des adolescents et que de ce fait le risque de psychose augmente.

Le documentaire « Weed » de Sanjay Gupta peut être visionné ci-dessous :



source
Enregistrer un commentaire