Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mardi 6 août 2013

L’art de crier au loup:Menaces terroristes

C'est bizarre, justement on s'en parlait un ptit peu entre amis aujourd'hui.  On a tous des petits doutes. Il n'y a pas de hasard....
Lolo

Et si la prétendue menace terroriste de ces derniers jours servirait en fait à justifier le travail de la NSA ?

Les services de renseignement US, sous forte pression depuis des semaines pour leur espionnage débridé, viennent de façon très opportune de détecter la « menace » d’une attaque imminente de nature indéterminée. Cette « détection », nous dit-on bien-sûr, n’a été possible que grâce au programme l’espionnage tous azimuts :

Des officiels américains ont déclaré vendredi que les Etats-Unis ont intercepté cette semaine des communications électroniques entre de hauts membres d’Al Qaeda dans lesquelles les terroristes discutent d’attaques contre des intérêts américains au Moyen-Orient et en Afrique du nord.

Les interceptions et leur analyse par des services de renseignement américains ont incité les Etats-Unis à lancer une alerte globale inhabituelle auprès des voyageurs américains, les avertissant de la possibilité d’attaques par Al Qaeda et ses alliés à partir de dimanche et jusqu’à la fin du mois d’août.

Il y a à peine un mois, on nous avait expliqué que les « terroristes » étaient en train de modifier leurs méthodes de communications à cause de la surveillance exercée par la NSA :

Al-Qaeda et d’autres terroristes sont en train de modifier leurs méthodes de communications à la suite des révélations par le lanceur d’alerte Edward Snwoden sur le « programme de surveillance » des Etats-Unis mené par la NSA.

Des officiels US ont déclaré que pratiquement toutes les organisations terroristes dont Al Qaeda étaient en train de changer leur façon de communiquer pour échapper à la surveillance des Etats-Unis après les révélations publiées par les médias.

Ben Venzke, analyste privé de la société IntelCenter, a dit que les fuites d’Edward Snowden ont provoqué une prise de conscience des extrémistes et autres éléments hostiles pour revoir leurs méthodes de travail et améliorer leur sécurité.

N’est-il pas un peu étrange qu’à peine un mois après cette « prise de conscience » et un « changement de méthodes » parmi les « hauts membres d’Al Qaeda », ces communications aient pu être si facilement interceptées par ces mêmes services de renseignement qui nous avaient prévenus des changement en cours ?

Et c’est quoi ces « menaces » par des « terroristes » qui prennent fin le 31 août ?

Même certains « analystes et officiels du Congrès » cités par le New York Times dans un court paragraphe trouvent cela un peu louche :

Certains analystes et officiels du Congrès ont laissé entendre vendredi que l’annonce maintenant d’une menace terroriste était une manière efficace de détourner l’attention sur le scandale provoqué par le programme de surveillance de la NSA...

Sans blague... Et la phrase continue :
… et si ces interceptions pouvaient révéler un possible complot, ce serait encore mieux.

Ainsi, ce serait encore mieux si, l’alerte ayant été donnée, quelque chose se produisait contre une ambassade US quelconque au Moyen-orient. Ce qui justifierait l’alerte bien sûr et justifierait aussi le programme d’espionnage de la NSA qui a permis de donner l’alerte.

Hum... qu’est-ce qu’il faut pour trouver, disons au Yémen, quelques types à moto pour tirer quelques coups de feu sur une ambassade ?
Enregistrer un commentaire