Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

lundi 28 octobre 2013

Les différents types de voiles islamiques

 

par Les hirondelles 25 Avril 2010, 08:12 Actualité                     
EN IMAGES - Si le terme de «burqa» est généralement utilisé pour désigner le voile intégral, il existe en réalité plusieurs sortes de voiles islamiques. Chacun a une origine et une signification bien spécifique.
Le hijab. C’est le voile islamique classique, le plus répandu en France, où il est souvent assimilé au «foulard». Il couvre la tête et le cou, parfois même les épaules, mais laisse voir le visage de celle qui le porte. Il est souvent complété par une tunique ou un imperméable. Il s'est généralisé dans le monde musulman. Il est formé sur la racine arabe «hajaba», qui signifie cacher, dérober aux regards, mettre une distance.
Le hijab. C’est le voile islamique classique, le plus répandu en France, où il est souvent assimilé au «foulard». Il couvre la tête et le cou, parfois même les épaules, mais laisse voir le visage de celle qui le porte. Il est souvent complété par une tunique ou un imperméable. Il s'est généralisé dans le monde musulman. Il est formé sur la racine arabe «hajaba», qui signifie cacher, dérober aux regards, mettre une distance. AFP
Le niqab. C’est le voile intégral le plus répandu en France, beaucoup plus que la burqa. Composé d’un voile pour couvrir les cheveux et d’un autre pour couvrir le visage, il ne laisse apparaître que les yeux. Le niqab s'est répandu sous l'influence de l'islam wahhabite dans le monde musulman, notamment dans les pays du golfe Persique, et surtout en milieu urbain. Certaines femmes y ajoutent des lunettes de soleil et des gants, voire un masque.
Le niqab. C’est le voile intégral le plus répandu en France, beaucoup plus que la burqa. Composé d’un voile pour couvrir les cheveux et d’un autre pour couvrir le visage, il ne laisse apparaître que les yeux. Le niqab s'est répandu sous l'influence de l'islam wahhabite dans le monde musulman, notamment dans les pays du golfe Persique, et surtout en milieu urbain. Certaines femmes y ajoutent des lunettes de soleil et des gants, voire un masque.
Le sitar. Signifie «rideau» en arabe. Il s’agit d’un voile intégral qui ressemble beaucoup au niqab mais qui couvre entièrement le visage, y compris les yeux. Il est très fin pour permettre aux femmes de respirer et de voir.
Le sitar. Signifie «rideau» en arabe. Il s’agit d’un voile intégral qui ressemble beaucoup au niqab mais qui couvre entièrement le visage, y compris les yeux. Il est très fin pour permettre aux femmes de respirer et de voir. AFP
La burqa. C’est le voile le plus complet. Bleu ou marron, il couvre complètement la tête et le corps. Un grillage dissimule les yeux. Cette tenue traditionnelle des tribus pachtounes afghanes est devenue aux yeux du monde le symbole du régime des talibans en Afghanistan, qui l'ont rendue obligatoire. Il est quasiment inexistant en France.
La burqa. C’est le voile le plus complet. Bleu ou marron, il couvre complètement la tête et le corps. Un grillage dissimule les yeux. Cette tenue traditionnelle des tribus pachtounes afghanes est devenue aux yeux du monde le symbole du régime des talibans en Afghanistan, qui l'ont rendue obligatoire. Il est quasiment inexistant en France. AFP
Le tchadri. Très similaire à la burqa, il est aussi porté en Afghanistan. Il couvre moins complètement le corps de la femme que la burqa, laissant apparaître ses mains et le bas de ses jambes. Il est adapté pour que les femmes puissent sortir leurs bras pour faire le marché, par exemple.
Le tchadri. Très similaire à la burqa, il est aussi porté en Afghanistan. Il couvre moins complètement le corps de la femme que la burqa, laissant apparaître ses mains et le bas de ses jambes. Il est adapté pour que les femmes puissent sortir leurs bras pour faire le marché, par exemple. AFP
Le tchador. Très répandu en Iran, le tchador est un vêtement traditionnel porté principalement aujourd'hui par les pratiquantes. Il s'agit d'une grande pièce de tissu posée sur la tête, laissant apparaître l'ovale du visage, tenue fermée de l’intérieur à l'aide des mains, voire des dents si la femme a besoin d'utiliser ses bras. Le port du tchador n'est pas obligatoire dans la République islamique, à la différence du port d'un voile sur la tête.
            Le tchador. Très répandu en Iran, le tchador est un vêtement traditionnel porté principalement aujourd'hui par les pratiquantes. Il s'agit d'une grande pièce de tissu posée sur la tête, laissant apparaître l'ovale du visage, tenue fermée de l’intérieur à l'aide des mains, voire des dents si la femme a besoin d'utiliser ses bras. Le port du tchador n'est pas obligatoire dans la République islamique, à la différence du port d'un voile sur la tête. AFP          
  source
lefigaro.fr
Enregistrer un commentaire