Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

samedi 12 octobre 2013

Salle de sports réservée aux femmes : sous la pression de l’islam, bientôt la fin de la mixité ?


La récente polémique suscitée par la création d’un club de culture physique réservée aux femmes dans la commune du Raincy, en Seine-Saint-Denis, a révélé le malaise que de telles initiatives communautaires provoquent au sein de la société française, laquelle fait preuve en la matière d’une lâcheté coupable.

Ainsi, ne sachant comment s’opposer à cette entreprise sans risquer de s’attirer les foudres de la police de la pensée, le maire UMP de la ville, M. Éric Raoult, tente désespérément de faire capoter le projet en invoquant le non respect de certaines normes de sécurité.

De son côté, Le Figaro se distingue en publiant un article particulièrement complaisant, dans lequel des femmes non musulmanes se réjouissent de pouvoir se livrer à des activités sportives en se préservant du regard des hommes, le club en question n’accueillant que des dames conseillées par un personnel exclusivement féminin.

Si cette nouvelle étape vers l’islamisation progressive de notre mode de vie prend habilement le visage souriant d’une jeune personne d’origine maghrébine affirmant agir pour le bien de ses congénères, elle devrait pourtant contribuer à réveiller la conscience assoupie de nos compatriotes.

Au nom du respect de la « diversité », nous acceptons d’aménager des plages horaires pour les femmes dans les piscines, de servir des repas sans porc dans les cantines scolaires, d’exclure toute boisson alcoolisée lors des réceptions où des musulmans sont conviés, de laisser se multiplier des voiles de plus en plus couvrants dans nos rues, de favoriser la construction de mosquées et de salles de prières sur l’ensemble du territoire et de réviser les programmes scolaires pour complaire aux censeurs du Prophète.

Nous abandonnerons bientôt la mixité dans les écoles, les entreprises, les administrations et les services publics, les fêtes chrétiennes du calendrier (on en parle déjà), avant de changer la dénomination des villes et des villages portant le nom d’un saint et de démolir enfin les églises et les chapelles que nous aurons laissé tomber en ruine.

Face aux offensives pacifiques et sournoises mais efficaces des modernes « soldats d’Allah », les Français, comme l’ensemble des européens, doivent réagir au plus vite afin de défendre la civilisation occidentale et son art de vivre, en se souvenant du principe énoncé par le célèbre stratège chinois Sun Tzu six siècles avant Jésus-Christ : « L’art suprême de la guerre, c’est de vaincre l’ennemi sans combat ».
Laure Fouré
source

Enregistrer un commentaire