Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

jeudi 7 novembre 2013

RONFLANT – Un soldat américain enlace une femme en niqab… pour une publicité anti-ronflements

 

Le produit SnoreStop pour arrêter de ronfler, ici sur un panneau publicitaire à Los Angeles (image Twitter).

Pour une publicité ventant les mérites d'un produit contre les ronflements, SnorStop, le choix des protagonistes surprend. Sur de grands panneaux d'affichage en bordure des routes de Los Angeles, on peut voir un soldat américain enlaçant une femme – la chanteuse Lexy Panterra – vêtue d'un niqab. Cette dernière pose sa main gauche sur le torse de son époux, l'alliance bien en évidence. Le slogan : "Pour vous garder ensemble."

Fille d'une mère "blanche" et d'un père "perse", Lexy Panterra s'est dite "très heureuse de faire partie d'une campagne qui promeut la diversité". Interviewée par Fox News, la porte-parole de SnorStop, Melody Devemark, explique : "Avec cette campagne, on veut montrer des couples qu'on ne voit pas habituellement dans les publicités. (...) Certains Américains nous accusent de détourner l'image du militaire au service de sa patrie. Je pense qu'ils ne réalisent tout simplement pas que ce genre de couple existe dans la réalité."

Anticipée, la polémique de sa publicité importe peu à Christian DeRivel, responsable de la marque : "Nous espérons juste que cette campagne fera parler les gens", explique-t-il dans la vidéo du tournage.


Dét

onnant dans le paysage de Sunset Boulevard, la publicité n'a pas manqué de faire réagir les internautes. Certains se sont montrés choqués, d'autres ravis que les clichés soient ainsi bousculés.

"C'est le signe que nous sommes acceptés"

Plusieurs musulmanes américaines mariées à des soldats saluent chaleureusement une initiative "originale et courageuse". Une internaute se dit "heureuse de nous voir représentés en tant que couple", ajoutant sur son compte Twitter que la polémique suscitée lui aura au moins permis de rencontrer d'autres couples de soldats mariés à des musulmanes : "C'est super d'entendre leurs histoires d'amour."

En soutien à la campagne, un vétéran de la guerre du Golfe, Torvid Haavig, a posté
une photo de sa femme voilée et de leurs cinq garçons. Snorstop se serait d'ailleurs inspiré d'un vrai couple formé de Jamie Sutton, vétéran de l'armée américaine, et de sa femme Aleah, rapporte la chaîne Fox 5 San Diego.

"Si vous avez des musulmans dans une pub qui n'a rien à voir avec la religion [...], c'est le signe que nous sommes acceptés comme élément culturel", a mis en avant une porte-parole du Council on American-Islamic Relations dans le
Huffington Post.

Une campagne "écœurante"

Un point de vue loin d'être partagé par l'ensemble des Américains. "Pour certaines personnes, cette campagne arrive trop tôt", écrit un anonyme sur le
site de l'entreprise. "La tragédie du 11-Septembre est récente, et on nous demande déjà d'accepter nos ennemis comme des membres de nos vies et de notre culture." De nombreuses personnes ont dénoncé une campagne de "mauvais goût" ou "écœurante". D'autres disent ne tout simplement pas comprendre son intérêt. Sur ce tweet, on peut lire : "Donc, en gros, épousez une musulmane et vos problèmes de ronflement disparaîtront."

Mais la charge la plus véhémente vient de l'Irakienne Aseel Machi dans une tribune du Guardian :

"Ce qui est particulièrement frustrant, c'est que, pour SnoreStop, la femme musulmane moyenne porte le niqab (...). C'est comme si SnoreStop n'avait trouvé aucune autre manière d'identifier cette femme en tant musulmane que de lui faire porter un niqab (...) En tant qu'Irakienne, quand je vois un homme habillé en tenue militaire (...) avec une musulmane dans les bras, je pense aux atrocités commises non seulement contre les hommes, mais aussi envers les femmes et les enfants pendant les années brutales de 'démocratie et libération' qui ont ravagé mon pays."

Un point de vue que partage @alamriaw sur Twitter : "C'est ce que nous voyons dans la vraie vie" et montrant une
photo, choquante, d'un soldat américain souriant et agenouillé au-dessus d'un homme allongé nu et en sang. Une autre photo montre une femme musulmane tirée de force par un chien et des soldats américains.

"Mettre une femme musulmane qui ne représente même pas l'image courante d'une musulmane en Amérique,entre les mains d'un homme qui représente une institution responsable de la terreur et de la douleur de nombreux musulmans dans le monde (pas seulement en Irak) n'est pas seulement insensible, c'est dérangeant", conclut Aseel Machi.
source
Enregistrer un commentaire