Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

lundi 2 décembre 2013

INSOLITE / Des drones pour livrer les clients d’Amazon !!! + La livraison par drones, déjà expérimentée en Chine !



Cela commence toujours par quelque chose d’anodin et de pratique utilisée par les civils afin que les gens puissent se familiariser et trouver cela tout à fait normal pour finalement se terminer avec des drones de surveillance créer pour l’armée afin de contrôler tous nos gestes.

La puce électronique sera implantée de la même manière et les gens ne verront rien venir.
Bienvenue BIG BROTHER

Lolo

 
Les mini-drones testés par Amazon sont alimentés par des moteurs électriques.

C’est la grosse info du jour : les drones vont débarquer dans notre quotidien et comme on l’a déjà dit, un drone peut être de la taille d’une mouche ! C’est notre vie privé qui est en danger … car qui sait quelles seront les intentions des sociétés utilisant ces drones ? Nous sommes cernés de partout par BIG BROTHER !

revue de presse 2013 Z@laresistance
Les mini-drones testés par Amazon sont alimentés par des moteurs électriques.

Le géant du e-commerce américain est en train de tester de mini-drones pour acheminer des paquets vers le domicile des clients habitants à moins de 16 km d’un entrepôt du groupe en l’espace d’une demi-heure. S’ils s’avèrent concluant, ce service pourrait être mis en place d’ici quatre ou cinq ans selon Jeff Bezos.
"Nous pouvons livrer en une demi-heure… et nous pouvons transporter des objets pesant jusqu’à 2,3 kilos, ce qui représente 86% de ceux que nous livrons", a déclaré le fondateur d’Amazon à la télévisions américaine dimanche soir. Comment ? En utilisant de mini-drones octocoptères ! L’objectif est de parvenir à acheminer de petits-paquets à des clients ayant passé commande sur le site Amazon.com une trentaine de minutes plus tôt.
Mais cet ambitieux projet requiert des tests de sécurité supplémentaires et l’approbation des autorités américaines de l’aviation. Toutefois, selon jeff Bezos, le service  "Amazon Prime Air"pourrait être opérationnel d’ici quatre à cinq ans.
Des essais ont déjà été effectués. Une vidéo de démonstration postée sur le site internet de l’entreprise montre de minuscules engins robotisés transportant dans les airs des colis rangés dans de petites boîtes jaunes, depuis les entrepôts jusqu’aux clients. "Je sais que cela ressemble à de la science-fiction. Mais ce n’en est pas", a déclaré Jeff Bezos dans l’émission "60 Minutes" de la chaîne de télévision CBS.

Livraison dans un rayon de 16 km

Les mini-drones sont alimentés par des moteurs électriques et peuvent évoluer dans un rayon de 16 km autour des entrepôts, ayant ainsi accès à une grande partie de la population en zone urbaine. "C’est très écologique, c’est bien mieux qu’avec les camions de transport", a fait remarquer le patron du géant de la vente en ligne.
Amazon n’est pas la seule entreprise a étudier les possibilités de faire un usage civil des drones. La SNCF envisage de surveiller son réseau avec des drones dès 2014, notamment pour lutter contre les vols de câbles.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/distribution/20131202trib000798778/des-drones-pour-livrer-les-clients-d-amazon.html

La livraison par drones, déjà expérimentée en Chine

Dimanche soir, Amazon a dévoilé aux Etats-Unis son projet de livraison par drones, qui permettrait aux clients habitant à proximité des entrepôts d’être livrés en moins de 30 minutes. L’idée semble surréaliste pour beaucoup, mais elle n’est pas isolée. Comme nous l’indiquions ce matin, la société chinoise SF Expressa déjà expérimenté la livraison de paquets par drones.
L’idée du transporteur chinois est de pouvoir livrer les commandes aux destinataires situés dans les imposants gratte-ciels qui poussent dans les métropoles de Chine, en évitant que les livreurs payés à l’heure perdent leur temps dans les embouteillages et les ascenseurs. Testés à Dongguan, une ville de 8 millions d’habitants située près de Honk Kong, le drone de SF Express serait capable de monter à une altitude d’environ 100 mètres, soit près de 40 étages, et de soulever jusqu’à 3 kg de charge. Il pourrait alors délivrer les colis directement aux fenêtres des habitants et (surtout) des entreprises, ou les déposer sur le toit de l’immeuble.
Mais outre les grandes villes, SF Express imagine aussi déployer ces UAV (Unmanned Aerial Vehicle) dans les zones rurales où il serait plus rapide pour le livreur de sortir le drone que d’arpenter des chemins difficiles d’accès.
Enregistrer un commentaire