Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

lundi 4 avril 2016

Le langage qu'on se fait voler, novlangue and co

http://fr.sott.net/article/28008-Le-langage-qu-on-se-fait-voler-novlangue-and-co
Commentaire : Les hommes de pouvoir ne décident pas du jour au lendemain de clamer à la populace que les mots vont changer de sens ; c'est un peu plus subtil que cela. En employant des mots qu'on devrait pas employer dans un contexte donné, on peut en détourner le sens à force de répétition. Ce qui a pour effet de mettre les gens à l'aise avec le mensonge. Et un peuple à l'aise est un peuple qui donne son assentiment. On comprend donc que, dans le discours politique, les mots employés sont de toute première importance : se sont eux, une fois compris et acceptés dans leurs significations nouvelles, qui motiveront les populations à permettre que ses dirigeants continuent à œuvrer pour le bien-être de la communauté...
Étienne Chouard : les abus de langage et la... par cinequaprod/>

Novlangue :

Étienne Chouard : les abus de langage et la... par cinequaprod
La « novlangue » des psychopathes qui n'utilisent pas les mots de la même façon que nous

Novlangue : la langue de l'oligarchie et des médias
Etienne Chouard examine la manipulation du langage auquel nous sommes soumis aujourd'hui. La « novlangue » nous entoure !
Enregistrer un commentaire