Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

dimanche 28 août 2011

Ouragan Irène à New York – Le jour d’Après… ou le grand buzz de la peur ?

Aux Etats-Unis, les médias alignés ne parlent plus que de cela, mais en Europe aussi, l’affaire fait le Une de tous les grands médias !
Le Jour d’Après – ou presque – selon les grands médias alignés


L'ouragan Irène serait sur le point d’engloutir (ou presque) New York avec des vents qui pourraient prétendument souffler à plus de 180 km/h et les eaux monter de plus de 3 mètres, jusqu’à 6 mètres pour les médias les plus catastrophistes !
Le Jour d’Après en quelque sorte…
Plusieurs millions de personnes ont reçu l’ordre d’évacuer la côte Est, et plusieurs centaines de milliers de New-Yorkais habitant dans les zones basses et exposées au vent cyclonique (comme vers le sud de Manhattan, près de Wall Street) ont été invités à quitter les lieux.

Un ouragan dangereux, mais d’une puissance plutôt classique son les observateurs indépendants
Plus certainement, l'ouragan Irène, temporairement de catégorie 3, devrait rejoindre la catégorie 1 assez vite et longer la côte Est et provoquer sans doute de gros dégâts et quelques victimes, voire sur l’ensemble de son chemin depuis les Caraïbes entrainer quelques dizaines de morts dans le pire des cas, comme malheureusement pour tout phénomène météorologique violent.
Bien loin sans doute des tornades meurtrières du Printemps aux USA, qui avaient provoqué des centaines de morts.
Les météorologues indépendants estiment en effet qu’Irène a énormément grossi et que l'ouragan n’a plus les moyens de se suffire à lui-même, ce qui l’entraine à s’affaiblir assez rapidement.
L’Ouragan Irène pourrait ensuite s’échapper par le Canada en se transformant en tempête tropicale, toujours dangereuse, mais sans les excès dévastateurs que les médias alignés lui prêtent qualifiée de monstre inégalé dans l’Histoire de la côte Est ou autre joyeuseté médiatique qui manipule les peurs…
Les Etats-Unis sont un pays au climat rude et exposé à de nombreux dangers : la dramatisation des médias alignés ne fait que jouer sur les peurs et les inconscients, au lieu d’avoir une approche plus sereine et plus mesurée de phénomènes somme toute surmontables avec un minimum d’organisation.
Bien d’autres menacent pèsent sur les Etats-Unis et sur le Monde, autrement plus dangereuses et tout aussi imminentes, mais ne font pas la Une des médias alignés, bien au contraire, elles sont largement passées sous silence…
Quand le fou regarde le doigt, il en oublie la lune.

Enregistrer un commentaire