Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

jeudi 15 septembre 2011

Comment Wall-Street et la City préparent la guerre en Europe ?

En Une on voit une référence aux émeutes, mais on aura pu aussi bien mettre la City, Wall Street ou encore une de ses agences de notations capables aussi de mettre le monde à la puissance 1000 dans le chaos
La guerre financière fait rage et tous les coups sont permis pour faire sombrer l’Europe dans le chaos ! L’élite financière américaine accélère son rouleau compresseur à exterminer les banquiers du Vieux Continent. Votre conseiller-clientèle doit sûrement venir au bureau avec un gilet pare-balles !
Un ancien chef de gang de la City balance une grenade dans les bureaux de la BNP. 
La Tribune nous informe que, « hier matin, Howard Davies, l’ex-gouverneur adjoint de la Bank of England, lançait une petite bombe en affirmant que dans les deux ou trois prochains jours, le gouvernement français devra recapitaliser ses banques ».
Quelques heures avant, les services de propagande de la finance américaine ont parfaitement miné le terrain avec leurs complices du « Financial Times » et du « Wall Street Journal » « qui ont, chacun, mis en avant à la une les attaques contre les banques françaises, et diffusées, pour le second, de mauvaises rumeurs sur la situation de liquidité en dollars de BNP Paribas ».
Criblée de balles (et de dettes…), « la banque va par ailleurs arrêter certaines activités de crédit hypothécaire dans certains pays comme les Pays-Bas, la Hongrie, l’Espagne, la Suisse et la Norvège ». A lire sur le  Figaro et France24.
D’après cet article sur TradingSat, Moody’s déclare qu’une Grèce en mort clinique, une Irlande et un Portugal à l’agonie ne suffisent pas à couler BNP. L’agence de notation prépare donc un prochain champ de bataille à la sauce bolognaise aux courtiers anglo-saxons en déclarant que « la solvabilité de BNP Paribas serait vulnérable à une détérioration de celle de l’Italie ».
En bref, la dette souveraine italienne est la cible suivante et suivez bien son CDS qui devrait entrer en fusion nucléaire les prochains jours…
La flamboyante BNP ne tiendra plus longtemps puisqu’elle ne peut déjà plus : 
- faire de prêts immobiliers aux Hollandais, hongrois, Espagnols, Suisses et Norvégiens
- faire du courtage hypothécaire en France
- financer l’achat de yachts et avions privés (ben oui, çà coûte cher !)
Son bilan est tellement pourri en dettes souveraines qu’elle doit se séparer d’une partie de ses actifs pour régler ses factures en dollars… 

Sans compter les déclarations d’un employé de Goldman Sachs qui estime que le besoin en liquidités des banques européennes est de 1’000 milliards de dollars (info ici) ! Alan Brazil aurait-il lu mon article d’hier sur les initiales de la mort ?
La banqueroute du système bancaire est tellement proche que même les milliardaires émirs se cachent pour investir leur argent dans…….. Des charcuteries françaises (A lire ici) ! Je trouve ça absolument ÉNORME !!!
Risque de guerre en Europe !
L’Europe économique est au bord de l’implosion. Selon le ministre polonais des Finances, il évoque « le risque d’une « guerre » à moyen ou long terme en Europe si la crise de l’euro devait conduire à l’éclatement de l’UE » => A lire sur le Telegramme
La Pologne aurait-elle compris que les troupes américaines en interdiction bancaire à la banque de Chine ont besoin de semer le chaos en Europe pour siphonner son cash ?
D’après Nicolas Doze sur BFM Business à propos de la Grèce : »nous sommes prisonniers du sort des Grecs » et « il va falloir probablement mettre des militaires dans les rues »
Enregistrer un commentaire