Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

lundi 26 septembre 2011

Invisibilité par modification de l’espace-temps.

C’est pas mal technique comme article, mais la science n’a pas fini de nous étonner.
Lolo
Des physiciens annoncent avoir prouvé qu’il est possible de manipuler l’espace et le temps de sorte que des événements en entier, ne soient pas visibles.
Cela signifie qu’éventuellement, l’on pourrait se déplacer d’un endroit à un autre en rendant invisible à l’œil nu le trajet entre les deux.

La "cape d’espace-temps” utilise la physique pour manipuler la lumière afin que les «événements» de la vie réelle soient coupés, tout comme un cinéaste peut couper des scènes à partir d’une bobine de film.
Le dispositif semble sortir tout droit d’un épisode de star trek, mais les scientifiques de l’Imperial College de Londres ont montré qu’il pourrait fonctionner en théorie,  du moins dans des salves de temps très court.
En plus d’être un rêve pour fan de science-fiction, ils estiment que l’idée pourrait être, aussi,  utilisée pour rendre les ordinateurs plus rapides et plus puissants.
Le professeur Martin McCall,  responsable scientifique de l’ étude, a déclaré que la technique fonctionne en divisant les rayons de lumière qui se dirigent vers l’œil. En accélérant la partie avant du rayon, puis en ralentissement l’arrière, vous pouvez créer un espace qui pourrait être rempli d’un événement ou d’une action. Ensuite, en inversant les vitesses, cet espace pourrait être refermé avant que la lumière atteigne l’observateur, ne laissant rien paraitre.
Pour l’instant, il devrait être possible de couper deux millième de millionième de seconde du temps, mais plus tard, quelques secondes voire quelques minutes pourraient être réduites de la sorte.

1 – Les rayons de lumières voyagent à travers l’espace.
2 – La partie avant de la lumière s’accélère, alors qu’à l’arrière la traine décélère.
3 -  Ce qui crée un “écart” dans le temps ou les évènements échapperaient à l’observation, avec un corridor temporaire dans lequel l’énergie, l’information et la matière pourraient être transportées sans être détectées.
4 – L’écart se referme en ralentissant la partie avant de la lumière et en accélérant la traine de lumière. L’observateur ne perçoit qu’un flot continu de lumière.
Le professeur McCall, donne l’exemple d’un appareil photo qui prendrait des clichés d’un coffre-fort avec des intervalles de temps, si un voleur ouvre le coffre-fort, vole l’argent et qu’il le verrouille à nouveau entre la prise des photos, l’action n’apparaitra pas sur celles-ci (il y a bien une autre solution, mais il faut une photocopieuse).
Contrairement aux précédentes expériences pour créer “une cape d’invisibilité", où les scientifiques ont montré que la lumière peut être enroulée autour d’objets afin de les rendre invisibles, ce procédé ne cherche pas à détourner la lumière.
Ainsi, à la différence du téléporteur utilisé dans Star Trek, basé sur l’idée de "l’intrication quantique" qui consiste à décomposer un objet ou une personne en photons de lumière ou en atomes, transportées puis re-matérialisé dans un endroit différent, cette nouvelle technologie ne servirait pas à voyager plus rapidement, mais à cacher le voyage.
"Imaginez des données informatiques se déplaçant le long d’un canal, telle une autoroute pleine de voitures. Vous voulez avoir un passage pour piétons qui ne viennent pas interrompre le trafic, de sorte que vous ralentissez les voitures qui n’ont pas atteint le passage à niveau, tandis que les voitures qui sont au niveau ou au-delà du passage piéton seraient accélérées, créant un fossé au milieu permettant au piéton de traverser. Pendant ce temps un observateur sur la route ne voir qu’un flot continu de trafic."

Afin de créer un écart de temps d’environ deux millièmes de millionième de seconde, les chercheurs ont calculé qu’ils auraient besoin d’environ 3 km de câbles de fibre optique, enroulés autour d’une bobine. Avec la technologie actuelle, pour cacher une seconde, plus de 320 millions de kilomètres seraient nécessaires, mais si la lumière pouvait être ralentie, alors des périodes plus longues seraient possibles.


Enregistrer un commentaire