Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mardi 6 décembre 2011

Harper annoncera un nouvel accord mercredi


Harper annoncera un nouvel accord mercredi

On a deux choix, soit attendre aux frontières ou bien leur laisser rentrer dans notre vie privée.
Le choix est fait et ils ne nous ont pas demandé notre avis.
Lolo

 

Sécurité aux frontière

ParBryn Weese | Agence QMI 

Le premier ministre Stephen Harper et le président américain Barack Obama annonceront mercredi un nouvel accord sur la sécurité aux frontières, destiné à simplifier la circulation des marchandises et des personnes entre le Canada et les États-Unis.

On discutera probablement aussi de pétrole lors de cette rencontre à la Maison Blanche, puisque M. Harper estime que la construction du pipeline Keystone, évalué à 7 milliards $ et qui doit relier le Canada au Texas, va de soi, alors que l'administration Obama a décidé de reporter sa décision après l'élection présidentielle de 2012.
«Les États-Unis sont un proche allié et un partenaire de confiance pour le Canada et le premier ministre se réjouit de discuter de la relation bilatérale canado-américaine, y compris de la compétitivité économique, de commerce, de sécurité et des principaux problèmes mondiaux avec le président Obama», a écrit le porte-parole du premier ministre Harper dans un courriel, mardi.
L'entente sur le périmètre de sécurité est destinée à rationaliser la circulation des biens et des personnes, tout en identifiant assez tôt les menaces légitimes. Les éléments de l'entente comprennent le partage des renseignements, l'intégration transfrontalière en matière d'application de la loi, des procédures allégées de vérification douanière et réglementaire pour les marchandises et une augmentation de la coopération en matière de cybersécurité.
Les critiques ont averti que de telles mesures pourraient porter atteinte à la vie privée des Canadiens, mais les entreprises et les industries pensent que cette entente pourrait réduire les retards aux frontières.
Le chef intérimaire libéral, Bob Rae, a déclaré mardi qu'il était d'avis que quelque chose devait être fait pour faciliter une meilleure circulation des biens et des personnes entre les deux pays. Il a cependant fustigé le gouvernement pour avoir mené les négociations en secret.
Quelque 1,5 milliard $ de biens et 300 000 personnes traversent chaque jour la frontière canado-américaine.
source
Enregistrer un commentaire