Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

dimanche 18 décembre 2011

« Les familles doivent être prêtes au pire », titre un article du Daily Mail

* Voici un article trouvé aujourd’hui sur le site du Daily Mail, un des médias populaires parmi les plus consultés en Angleterre. En voici la traduction ci-bas:
Imaginez la scène: C’est la fin janvier 2012 et déjà il est clair que l’année qui vient sera difficile. La Grèce est en défaut de payer et au cours des prochaines semaines, l’Italie et l’Espagne vont suivre.
En Grande-Bretagne et dans le continent, les banques tombent les unes après les autres, un effet domino accéléré par la panique des épargnants qui retirent toutes leurs épargnes. Il y a 3 ans, les géants des banques étaient considérés trop gros pour échouer, ils sont maintenant trop gros et trop nombreux pour que le gouvernement puisse les sauver.
La panique s’ensuit. En quelques heures, les distributeurs automatiques d’argent sont vides et les supermarchés aussi.
Pour aggraver les choses, le pays est frappé par un grand froid. Les températures chutent, la neige tombe, le réseau routier est comme une halte routière, tandis que de larges portions du pays sont touchées par des coupures d’électricité.
L’avertissement des économistes de la Grande-Bretagne est que le pays est à « neuf repas de l’anarchie ». Contrairement à l’été dernier, les émeutiers dans les rues ne sont pas à la recherche de télévisions à écran plats, mais de nourriture.
Une fantaisie absurde? Peut-être, mais dans un monde toujours incertain un tel scénario ne peut plus être rejeté d’emblée. Et aussi étrange que cela puisse paraître, plusieurs croient qu’il faut s’y préparer.
SOURCE
Source: Daily Mail
Source: Conscience du peuple
Enregistrer un commentaire