Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

dimanche 19 février 2012

La "cape d'invisibilité" pourrait être utilisée pour protéger les centrales nucléaires

Selon une étude, la fameuse "cape d'invisibilité" à la Harry Potter pourrait être utilisée pour protéger les bâtiments contre les tremblements de terre.
La centrale nucléaire de Fukushima Daiichi a été gravement endommagée par le séisme de l'an dernier et le tsunami qui s'en est suivi. La perspective d’un dispositif de camouflage est devenu plus réaliste ces dernières années. Les scientifiques ont développé des moyens de fabriquer des objets invisibles sur certaines longueurs d'onde dans des circonstances limitées.

Maintenant, les chercheurs de l'Université de Manchester disent qu’une approche similaire pourrait être utilisée pour défendre les structures contre les séismes et autres catastrophes naturelles. De la même manière que les dispositifs de camouflage font apparaître des objets invisibles par déviation de la lumière, l'équipe a affirmé que le caoutchouc sous pression pourrait être utilisé pour "cacher" des structures sous le choc des ondes produites par les tremblements de terre, et de les renvoyer autour de la structure.

Dans un une étude publiée dans le journal de la Royal Society, le Dr William Parnell, explique comment protéger les centrales nucléaires, les pylônes électriques et des bâtiments gouvernementaux en cas de catastrophes naturelles ou d'attaques terroristes grâce à cette « cape d’invisibilité. «Des progrès significatifs ont été réalisés, à la fois théorique et pratique dans le domaine de la dissimulation. Nous avons montré théoriquement que la précontrainte d'un matériau naturellement disponible - caoutchouc - conduit à un effet de dissimulation d'un type spécifique d'onde élastique. Notre équipe travaille maintenant très dur sur des théories plus générales.

Si la théorie peut être étendue à des objets plus grands, alors elle pourrait être utilisée pour créer des sortes de manteaux-protecteurs sur les structures des bâtiments, ou peut-être, de manière plus réaliste, de protéger des parties spécifiques de ces structures. "
Ghsham Doyle pour WikiStrike
Source: The Telegraph
SOURCE
Enregistrer un commentaire