Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

dimanche 2 juin 2013

Disparition prochaine de Windows XP

 Préparez-vous à la disparition de Windows XP


 Le système d'exploitation Windows XP ne sera plus supporté par Microsoft à compter du 8 avril 2014. Or, il équipe encore 47 % des ordinateurs du monde, devant Windows 7 (38 %) et Windows Vista (8 %), indique le site netmarketshare.com. Un très grand nombre d'entreprises devront donc migrer vers un nouveau système d'exploitation. Pour elles, le temps presse, puisqu'il faut généralement compter de 12 à 18 mois pour effectuer la transition dans une grande organisation.

La fin du support de Windows XP par Microsoft en 2014 force la main des entreprises qui dépendent encore du système d'exploitation vieux de 10 ans. Concrètement, cela veut dire que les ordinateurs qui en sont encore équipés cesseront de recevoir les mises à jour de sécurité de Microsoft. Pour la plupart des entreprises, c'est un inconvénient de taille : «Peu d'entreprises sont prêtes à prendre le risque de continuer à utiliser un système d'exploitation qui n'est pas supporté», explique l'analyste Edward Maguire, qui suit le titre de Microsoft chez Credit Agricole Securities.

Une fois la décision de migrer prise, plusieurs approches peuvent être envisagées. Dans les plus grandes organisations, la migration a souvent lieu service par service. Si les ordinateurs sont encore en bon état, le nouveau système d'exploitation peut être installé sur les ordinateurs existants. Souvent, les entreprises préfèrent renouveler les ordinateurs du même coup : «Reconfigurer les ordinateurs un par un demande beaucoup de travail», explique Simon Marcil, président de S3 Technologies, qui gère des parcs informatiques pour des entreprises de toutes tailles.

D'autres entreprises attendent que les ordinateurs aient atteint le terme de leur vie utile pour les remplacer par de nouvelles machines équipées du plus récent système d'exploitation. Moins coûteuse, cette approche ne convient pas aux entreprises qui ne veulent supporter qu'un système d'exploitation à la fois : «De plus en plus, nos clients utilisent des postes de travail virtualisés ; dans ce contexte, le système d'exploitation n'a pas d'impact sur la gestion du parc», relève Simon Marcil.

Windows 7 ou Windows 8 ?

Windows 8, attendu d'ici la fin de l'année, constituera l'évolution la plus radicale du système d'exploitation depuis Windows 95. Son interface a été entièrement repensée pour fonctionner en mode tactile, puisque Microsoft mise beaucoup sur les tablettes Windows 8. De plus, le système d'exploitation pourra être utilisé à partir d'une clé USB et prendra en charge les réseaux cellulaires.

Malgré tout, le lancement imminent de Windows 8 ne devrait pas peser très lourd dans la balance pour les entreprises qui doivent se passer de XP : «On a des questions sur Windows 8, mais pas tant que ça, explique Simon Marcil, de S3 Technologies. En fait, c'est très rare que nos clients veuillent être les premiers à adopter quelque chose. Je dirais qu'ils vont attendre 6 à 12 mois après la sortie de Windows 8 pour prendre une décision.»

L'analyste Edward Maguire va plus loin et prévoit que Windows 8 ne sera pas adopté par les grandes entreprises avant longtemps : «Les grandes entreprises veulent s'assurer que tout fonctionne et opteront pour l'alternative la moins risquée. Au cours des cinq à sept prochaines années, c'est Windows 7 qui devrait occuper le marché en entreprise.»

Windows 8 pourrait toutefois avoir plus de succès auprès des PME : «C'est sûr qu'elles vont sauter dans le bateau plus rapidement, soutient Martin Rodrigue, président de BGR Informatique, qui gère les parcs informatiques de ce type d'entreprises. Plusieurs de nos clients sont intéressés par Windows 8, notamment en raison des tablettes.»
source
julien.brault @tc.tc

Enregistrer un commentaire