Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

samedi 31 août 2013

Des forteresses marines abandonnées métamorphosées en hôtels de luxe

Autrefois utilisées comme derniers bastions contre des invasions venues de la Manche, ces énormes forteresses ne remplissent désormais plus un rôle militaire de défense. Partez à la découverte de ces lieux impressionnants qui ont troqué leur matériel militaire contre des aménagements luxueux en tous genres.

Initialement édifiés pour protéger la plus grande base navale de l’Empire Britannique contre une éventuelle attaque menée par la flotte de Napoléon III, ces imposants blocs de béton sont aujourd’hui reconvertis de la plus belle des manières. Jadis équipés de canons, le Spitbank Fort et le No Man’s Land Fort, remplissent aujourd’hui une toute autre mission : accueillir des touristes fortunés. Partez sans plus attendre à la découverte de ces hôtels de luxe du large des côtes de Portsmouth.


Le Spitbank Fort
   
 

  

 

      
 
 

 

 

   

 

    

 

   

 

   

 

   

 
 
Le No Man’s Land Fort

     

 

    

 

  

 

  
Actuellement seuls deux des forts de Solent ont été réaménagés en hôtels mais un troisième, le Horse Sand Fort, devrait suivre dans les années à venir. Ce dernier est actuellement désaffecté et laissé à l’abandon mais des promoteurs ont dans l’idée d’en faire également un hôtel de luxe.
  


Horse Sand Fort
 

  

 

  

 

  

 

  

 

  

 

  
Photos : Spitbankfort & Phillip Woolway

Des établissement spectaculaires et originaux. Dire que ces forts étaient encore abandonnés il y a quelques années… Ils retrouvent une nouvelle jeunesse ! Les clichés de Horse Sand Fort, qui n’a toujours pas été rénové, offrent également un aperçu du travail de rénovation qui a été entrepris pour transformer ses deux voisins en établissements haut de gamme. On aime beaucoup l’idée d’un hôtel luxueux au beau milieu de l’eau et on rêverait de s’y évader une nuit. Pensez-vous que cette rénovation soit une bonne idée ou qu’il aurait fallu laisser ces mastodontes de béton dans leur état d’origine, comme de vrais vestiges du passé ?
source
Enregistrer un commentaire