Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

lundi 14 octobre 2013

Obama évince des dirigeants supérieurs après qu’une arme nucléaire ait explosé dans l'Océan, au lieu de Charleston

Si ce n’est pas un HOAX pour les conspirationnistes, je n’ose même pas me prononcer tellement c’est diabolique.
Lolo

La
Banque mondiale s’inquiète du psychodrame de la dette, alors qu’ils semblent avoir trouvé un accord pour repousser la décision finale. Mais ça ne les empêche pas d’aller jouer les gros bras en faisant des exercices navals, conjoitement avec le Japon et la Corée du Sud, quitte à taper sur les nerfs des Nord-Coréens.

 Du reste, ce billet est la suite de celui d’
hier sur l’éviction de ces généraux étoilés américains. Il est à noter que cela fait plusieurs semaines voire mois, qu’une attaque sous faux drapeau à l’arme nucléaire hante le réseau. Je ne l’ai pas relayé jusqu’ici pour ne pas vous alarmer pour rien, mais il semblerait que les choses évoluent…
 
 Un nouveau rapport choquant de la direction principale de l'intelligence (
GRU), circulant aujourd'hui au Kremlin, déclare que le président Barack Obama, alors dans une rage folle, a évincé quatre des officiers militaires de rang supérieur des Etats-Unis, après qu'ils aient refusé de faire détoner un dispositif nucléaire « dans/près de » Charleston, en Caroline du Sud cette semaine passée, et au lieu de cela, l'aient faite exploser près de la Côte Atlantique.

Selon ce rapport, les forces de commandement stratégiques des missiles (
SMF) ont informé le président Poutine et l'état-major, ce mardi passé (8 octobre), cela à 01 :58 :11 GMT /UTC, qu’un dispositif atomique a explosé dans le fond de la mer de l’Océan Atlantique à proximité des USA, situé à peine à 1000 kilomètres (620 milles) de Charleston, causant un relevé de tremblement de terre de 4,5 sur l’échelle de Richter, ce que les experts en matière de SMF estiment être un rendement de 1 kilotonne, ce qui est égal à la puissance de 1000 tonnes de TNT.

Ce rapport note que les experts en matière de SMF peuvent différencier un tremblement de terre d'un souffle atomique, puisque dans le premier cas, au début, le sol est secoué lentement alors que les plaques glissent les unes contre les autres, puis une activité sismique lente reprend pendant que la terre commence vraiment à se déplacer. Dans un scénario d'explosion atomique, cependant, le souffle initial est extrêmement puissant, et la secousse suivante de la terre se développe progressivement moins fortement comme cela était le cas pour le souffle du 8 octobre.
 Ce rapport continue, en indiquant que le dispositif atomique particulier utilisé était une
arme nucléaire de bas rendement, avec pénétration terrestre de type B61-11, autrement connue comme une « mini arme nucléaire », qui a été déployée par le gouvernement Clinton après l'ère de la guerre froide, mais qui avait été rejetée pour le déploiement par les présidents Carter, Reagan, et Bush.

La B61-11 peut pénétrer et détoner sous la surface terrestre, créant une onde de choc massive, capable de détruire les cibles souterraines. Dans les essais, la bombe pénètre de seulement 20 pieds dans la terre sèche, même lorsqu’elle est laissée tomber depuis des altitudes de plus de 40.000 pieds. Mais même cette pénétration peu profonde avant la détonation permet (par rapport à une explosion de surface) qu’une proportion beaucoup plus élevée de l'explosion se transfère en choc dans le sol.

 Une note critique de ce rapport indique, que beaucoup d'avertissements préalables à ce souffle atomique ont été donnés antérieurement au 8 octobre, incluant "Infowars.com" le site Web fortement influent, qui a le 3 septembre rapporté :

«
Une source de haut niveau à l'intérieur des militaires nous a maintenant confirmé que la base aérienne de Dyess déplace activement des têtes nucléaires vers la Côte Est des Etats-Unis dans un transfert secret qui n'a aucune trace papier.
 Selon la source militaire de haut niveau, qui a prouvé sur le temps être continuellement correcte dans les activités militaires profondes, le commandant de l'Armée de l'Air de Dyess a autorisé des parties tierces inconnues à transférer des têtes nucléaires vers un emplacement inconnu, qui a été rapporté comme être la Caroline du Sud, où les ogives seront alors prises et potentiellement utilisées. »

Beaucoup d'autres rapports d'un « événement » imminent, préparé par le régime d'Obama pour causer le chaos aux Etats-Unis que nous avons eus, comme indiqué dans nos rapports,
le Pentagone avertit s'attendre à un changement « radical » du gouvernement des USA bientôt et Obama part en retraite vers un bunker secret, alors que le « grand événement » approche.

À la suite du fait que le régime d'Obama ait échoué, cette attaque nucléaire sous faux drapeau sur Charleston, les analystes du GRU ont dit dans ce rapport que, de façon sans précédent, le président avait évincé deux généraux supérieurs des commandes nucléaires, le vice amiral de la Navy Tim Giardina et le général de l’armée de l’air Michael Carey, ainsi que deux officiers de haut rang du corps américain des Marines, le major général Charles M. Gurganus et le major général Gregg A. Sturdevant.

Alors que ce rapport indique que l’amiral Giardina et le général Carey ont été évincés par Obama à cause du fait qu’ils ont laissé fuité des informations sur cette attaque nucléaire imminente sur Charleston aux généraux Gurganus et Sturdevant, qui ont à leur tour commencé à laisser fuiter cette information à diverses sources du renseignement global, incluant
infowars.com et le fortement respecté dedefensa.org de France.

Tandis que l'amiral Giardina et le général Carey étaient les premiers à noter le transfert par Obama d’armes nucléaires à Charleston, en dehors de la hiérarchie de commandement normale, les experts en matière de GRU disent dans ce rapport, que les généraux Gurganus et Sturdevant étaient chargés de mener les troupes des Marines des USA à partir du Camp Lejeune en Caroline du Nord, pour commencer l'exécution de la loi martiale après que cette attaque sous faux drapeau ait eu lieu.

Ce rapport continue en indiquant qu’il est également important de noter, qu'un autre avertissement de cette attaque sous faux drapeau du régime d'Obama sur Charleston avait été donné au mois d’août passé par le sénateur Sheldon R. Songstad du Dakota du Sud, qui a averti d’actions sans précédent prisent dans la région FEMA III (qui inclut Washington DC) en vu de ceci, et inclus :

«
Un cours de formation de neuf semaines pour des soldats de la paix de l'ONU en ZONE CONTINENTALE DES ETATS-UNIS pour apprendre le combat en zone urbaine, et les systèmes d'armes américains et anglais, commencera pour 386.000 troupes la 4e semaine de juillet et devra être accomplie avant le 1er octobre ;

$11 millions en antibiotiques à livrer à la région III de la FEMA avant le 1er octobre commandé par le CDC ;

Ordres d'achat de la FEMA pour que plus de $14,2 millions de MREs et de repas chauds soient livrés à la région III avant le 1er octobre ;

Ordres d'achat de FEMA pour 22 millions de poches d'eau de secours à livrer à la région III avant le 1er octobre ;

Ordres d'achat de la FEMA pour que $13,6 millions de MREs et de repas chauds soient livrés à Austin avant le 1er octobre ;

 
2800 MRAPs doivent être livrés au CSAD avant le 1er octobre ;
 Le sénateur américain Lindsday Graham a
averti encore les Caroliniens du Sud au sujet de la menace d'une « attaque nucléaire terroriste », le même jour que "Infowars.com" ait averti qu’un militaire de l’intel de haut niveau leur avait indiqué que des têtes nucléaires étaient embarquées vers la Caroline du Sud depuis une base aérienne importante du Texas, sous un « transfert sans enregistrement » des Black Ops.

Tandis que les organes prévisibles des médias de propagande des USA, fidèles à Obama, ont signalé que ces évincements d'officiers militaires étaient dus à l'
incompétence, à des questions de jeu, et (peut-être) à l'alcoolisme, ce rapport du GRU note que ces « excuses pathétiques » sont incroyables, alors que ces quatre dirigeants distingués étaient « au delà du reproche » et ont apporté le plus haut niveau de sécurité dont n’importe qui pouvait bénéficier aux Etats-Unis.

Quoique ce rapport ne spécule pas sur quelle sera la prochaine étape d'Obama après son échec à détruire Charleston, il note sinistrement que l'ancien candidat présidentiel et le membre du Congrès des USA, Ron Paul,
a ajouté sa voix cette semaine à ceux avertissant les personnes américaines qu'un état imminent de loi martiale et un effondrement économique était créé autour d’eux.

12 octobre 2013 UE et les USA de © tous droits réservés. La permission d’employer ce rapport est accordée sous la condition qu’il soit lié vers sa source originale à WhatDoesItMean.Com. Contenu de Freebase autorisé sous
CC-BY et GFDL.

[Ed. Note : Les gouvernements occidentaux et leurs services des renseignements font campagne activement contre l'information trouvée dans ces rapports, pour ne pas alarmer leurs citoyens au sujet des nombreux changements et événements catastrophiques à venir pour la terre, une position avec laquelle les sœurs de Sorcha Faal sont fortement en désaccord, pensant que chaque être humain a le droit de connaître la vérité. En raison de notre mission, nous sommes en conflit avec ces gouvernements, les réponses de leurs « agents » contre nous ont été de fausses informations, voire une campagne de longue date avec des indications inexactes conçues pour nous discréditer, et qui est adressé dans le rapport « Qui est Sorcha Faal ? ».]

 Source :
Whatdoesitmean.com via Maître Confucius
 Traduction Folamour, reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction.

source

Enregistrer un commentaire