Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

vendredi 17 avril 2015

Transhumanisme - Un humain presque parfait

Un article qui provient de :http://blog.syti.net/index.php?article=503



"Un humain presque parfait" est un documentaire sur l'homme bionique en préparation, un humain "augmenté" dont il est fait l'apologie.

Comme d'habitude, l'alibi des utilisations médicales est utilisé pour ouvrir la brèche dans la résistance instinctive du "public".

On est là en plein dans les stratégies à long terme du Cartel (les "maitres du monde"):
- faire entrer les machines (et le "système") dans les corps
- rendre floue la frontière entre le vivant et la machine
- rendre les implants désirables (en faire des objets "tendance")

Le transhumanisme est nouvel eugénisme, un nouveau projet chimérique de création de "sur-hommes", faisant des humains non augmentés des sous-hommes.

On se demande si l'absence totale se sens critique du documentaire est délibérée ou si les journalistes n'ont pas passé assez de temps sur le sujet... A un moment quand même, un scientifique français s'interroge: "qu'est-ce qu'on veut faire de l'humain? on ne sait pas..."

Effectivement, aucune réponse à cette question n'est donnée au public ordinaire, mais en haut lieu, on sait très bien ce qu'on veut faire de l'humain: une machine obéissante, "consommante", plus performante au travail, et surtout, dénuée de sens critique.

Ce doc est aussi un festival des horreurs style Dr Mengele, infligées à des animaux (à défaut de pouvoir déjà le faire sur des cobayes humains): électrodes dans le cerveau d'un singe, bébé chèvre sortie prématurément du ventre maternel pour lui faire poursuivre son développement dans un utérus artificiel (et qui n'a survécu que 4 semaine après sa sortie de l'utérus artificiel), etc.

L'industrie médicale voit dans l'utérus artificiel un nouveau marché prometteur, et aux USA, 55% des gens ne voient pas d'inconvénients à l'utérus artificiel comme alternative à la grossesse.


Enregistrer un commentaire