Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mercredi 14 septembre 2011

Le hasard : le joker des scientifiques !


Que le hasard est bien commode parfois ! On dit souvent que le hasard fait bien les choses, d’ailleurs, dans notre vie quotidienne, beaucoup de décisions ont le parfum du hasard. Et à y regarder de plus près, nous nous apercevons que toute notre vie est construite, pas à pas sur des minuscules choses qui s’enchaînent, se développe, et forme un évènement exceptionnel qui restera gravé à jamais dans notre vie, et peut être dans les autres.
Une succession d’évènement qui se croise et s’entre choc, que personne ne peut prévoir.


Et si le hasard n’existait pas ! Et si le hasard n’était qu’un Joker dans toutes les situations où nous n’avons pas de maîtrise ! Et si le hasard était une forme de croyance instinctive, inconsciente et innée qui nous inciterait à croire sans que nous nous en rendions compte, en une puissance qui aurait la maîtrise de tout, et qui contrôlerait nos destins. Une sorte de dieu, en quelque sorte.



Nous serions tous croyants, sans le savoir ? N’oublions pas, quand même que plus de 80% de la population mondiale croie en un Dieu, ou une forme de dieu.



Le plus flagrant est dans la communauté scientifique ! Dès qu’on ne peut plus expliquer quelque chose scientifiquement, les scientifiques sont les premiers à faire intervenir le hasard, c’est bien pratique, mais parfois complètement incohérent sur le plan de la logique.



Le top des tops, c’est l’apparition de la vie sur terre.



D’après la version officielle, la vie serait apparue il y a entre 3,5 et 3,8 milliards d’années, dans une soupe moléculaire primaire qui ce serait formé par un heureux hasard, des mélanges et croisements chaotiques.

De là, la première cellule aurait vu le jour. Cette proto cellule aurait engendrée, toujours pas hasard, les 2 cellules primaires types, en parfaite symbiose, l’une consommant de l’oxygène et produisant du gaz carbonique, et l’autre, consommant du gaz carbonique et produisant de l’oxygène.



D’une façon évidente, nous savons que la proto cellule possédait déjà le codage ADN, qui n’a pas tellement évolué depuis, et qui renferme en quelque sorte tout le plan de construction de la vie.



L’apparition du codage ADN est beaucoup plus mystérieuse et demande infiniment plus d’effort d’évolution que le développement de la proto cellule en être humain, par sélection naturelle.



Si on tient compte de la chronologie de déroulement du plan de développement de la mise au point du codage ADN, on remonte bien avant la formation du système solaire et même de l’univers.


En effet, la pourcentage de chance pour que le codage ADN soit le fruit du hasard soit équivaudrait à la création d’un Boeing 747 (avec tous ses équipements) créé par une tornade dans un atelier de ferrailleriez. Le hasard quelque part ses limites.



Tout ça prouve certaines choses ; la vie, en tout cas l’ADN qui produit la vie, n’a pas été créée sur terre, nous sommes tous d’origine extraterrestre.

En fait, il y a très peu de place pour le hasard dans notre monde, seulement des choses qui échappent à notre compréhension.




Enregistrer un commentaire