Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

mercredi 30 novembre 2011

« La dernière décennie était celle de l’or, cette décennie sera celle de l’argent »

Eric Sprott 
Ce qui ne veut pas dire que l’or ne continuera pas à s’apprécier par rapport aux devises papier… Simplement, l’argent a un gros retard à rattraper et il est potentiellement plus rare encore que le métal jaune.


En complément, cette autre vidéo très bien faite (quoique plus ancienne) sur les « fondamentaux » de l’argent métal :


A propos Olivier Demeulenaere Olivier Demeulenaere, 46 ans Journaliste économique et financier Macroéconomie Macrofinance Questions monétaires Matières premières
Afficher tous les articles de Olivier Demeulenaere →
Cette entrée a été publiée dans Actualités, Economie, Matières premières, Monnaies et taguée euro, Europe, or, zone euro, banques, inflation, dette, Chine, investissement, politique, Fed, Etats-Unis, BCE, politique monétaire, dévaluation, dollar, banques centrales, crise financière, taux d'intérêt, pénurie, planche à billets, argent, manipulation, Venezuela, gold et métaux précieux, crise monétaire, peak, placement, Eric Sprott, Comex, short, silver, US Mint. Ajouter aux Favoris le permalien.

← Olivier Delamarche : « Ça peut aller jusqu’à une guerre »
Une réponse à Eric Sprott : « La dernière décennie était celle de l’or, cette décennie sera celle de l’argent »

30 novembre 2011 à 10:55
La force de frappe du Fonds de secours, le FESF, est insuffisante. Il n’atteindra « probablement pas » le montant de 1000 milliards d’euros, initialement prévu fin octobre, a reconnu Jean-Claude Juncker, le chef de file des ministres des Finances de la zone euro, à l’issue d’une réunion à Bruxelles.
La zone euro a décidé mardi soir d’ « examiner rapidement une augmentation des ressources du FMI au travers de prêts bilatéraux » des pays de l’Union monétaire, a déclaré M. Juncker.
http://www.romandie.com/news/n/La_zone_euro_se_tourne_vers_le_FMI_pour_sortir_de_la_crise301120110911.asp

Voici l’explication des « prêts bilatéraux au FMI » (idée géniale !) :
1- Les Etats de la zone euro sont surendettés.
2- Le FESF sera insuffisant pour sauver les Etats européens surendettés.
3- Le FMI sera insuffisant pour sauver les Etats européens surendettés : la capacité de prêt du FMI est seulement de 300 milliards d’euros.
« La capacité de prêt totale du FMI est actuellement de l’ordre de 400 milliards de dollars, soit environ 300 milliards d’euros. »
http://www.tdg.ch/actu/economie/fmi-preparerait-pret-600-milliards-euros-italie-2011-11-28
4- Donc les Etats européens surendettés vont emprunter encore plus d’argent sur les marchés : les Etats européens surendettés vont se surendetter encore plus.
5- Ensuite, les Etats européens surendettés vont prêter cet argent au FMI, et ensuite le FMI va pouvoir prêter cet argent aux Etats européens surendettés.
6- Nos dirigeants sont des génies.
source
Enregistrer un commentaire