Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

jeudi 22 août 2013

"L’effet Lucifer : comment les gens deviennent des monstres ou des héros" par Philip Zimbardo

Une vidéo extraordinaire sur l'implication de nos actions.
Lolo
Cette vidéo est une conférence "TED" donnée par Philip Zimbardo, ce psychologue connu pour avoir réalisé en 1971 "l’expérience de Stanford".

Qui est Philip G. Zimbardo ? :

Philip G. Zimbardo (né le 23 mars 1933) est un psychologue américain bien connu pour avoir mené l’Expérience de Stanford, dans laquelle des volontaires de l’université Stanford étaient mis dans la peau de prisonniers et de gardiens. Le sadisme utilisé par certains « gardiens », et la dépression et la passivité correspondantes des « prisonniers », menèrent à des théories toujours controversées aujourd’hui sur l’importance de la position sociale en psychologie individuelle.

Le film Das Experiment illustre les propos de Zimbardo.

D’après lui, cependant, les mêmes forces exactement peuvent selon les circonstances faire de nous soit des tortionnaires, soit des héros. Il en donne des exemples avec les dénonciateurs d’Abou Ghraib.

Zimbardo est aussi célèbre pour ses écrits, utilisés dans beaucoup de cours de psychologie aux États-Unis d’Amérique.

Zimbardo fut professeur à Stanford de 1968 jusqu’à sa retraite en novembre 2003. Il fut président de l’American Psychological Association en 2002.

Son principal rôle est actuellement celui de chercheur et de mentor à la Shyness Clinic à Menlo Park, en Californie, qui traite la timidité des adultes et des enfants.

Source :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Philip_Zimbardo.


"The Lucifer Effect : Understanding How Good People Turn Evil"
(Chez Random House, 2007) :

Dans ce livre, je résume plus de 30 années de recherche sur les facteurs qui peuvent créer une parfaite tempête "qui conduit les bonnes gens de s’engager dans de mauvaises actions. Cette transformation de la nature humaine est ce que j’appelle le « L’effet Lucifer », du nom de l’ange favori de Dieu, Lucifer, qui est tombé en disgrâce et est finalement devenu Satan.

Plutôt que de fournir une analyse religieuse, je vous propose une explication psychologique sur la façon dont les gens ordinaires peuvent parfois tourner mal et commettre des actes innommables. Dans ce cadre, The Lucifer Effect explique, pour la première fois, toute l’histoire qui est derrière l’Expérimentation de la Prison de Stanford, une étude devenue classique, que j’ai menée en 1971. Dans cette étude, des étudiants normaux ont été assignés au hasard à jouer le rôle de gardien ou de détenu pendant deux semaines dans une prison simulée, mais les gardiens sont rapidement devenue si brutaux que l’expérience a dû être arrêtée après seulement six jours.

Comment et pourquoi cette transformation a lieu, et que nous dit-elle sur les événements récents, tels que les abus sur les prisonniers d’Abou Ghraib en Irak ? Tout aussi important, qu’est-ce que cela révèle sur "la nature humaine », et quels moyens efficaces cela suggére-t’il pour prévenir de tels abus à l’avenir ?

S’il vous plaît joignez vous à moi pour un voyage que le poète Milton pourrait décrire comme faire de "l’obscurité visible." Bien qu’il soit souvent difficile de décoder le mal que font les gens, nous devons en comprendre les causes afin de le contenir et de le transformer en prenant des décisions sages et en posant des actions novatrices communes. En effet, à mon avis, il n’y a pas de tâche plus urgente que nous devons relever aujourd’hui.

Philip Zimbardo
professeur émérite
de l’Université Stanford.

Source :
http://www.lucifereffect.com/ - Traduction par BlueMan.

En 2004, quand le scandale de la prison d’Abou Ghraib fut publié, certains observateurs furent immédiatement frappés par les similarités entre "l’expérience de Stanford" et les actes de mauvais traitements et de torture perpétrés par certains soldats américains, et notamment parmi eux Philip Zimbardo. Comme il le dit lui même, il est consternant de voir que la hiérarchie militaire et le gouvernement a escamoté ces horreurs en reportant la responsabilité de ces actes sur "quelques pommes pourries ", plutôt que reconnaître l’existence d’un système dédié à la torture, où tous les maillons de la chaîne de commandement sont directement impliqués, depuis le sommet de l’État jusqu’à l’exécutant (sur ce sujet, je vous recommande absolument l’excellentissime "Torture made in USA", un documentaire de Marie-Monique Robin également visible, [
ici]).

Par la suite, Phlipi Zimbardo pris part à l’équipe d’avocats représentant le sergent Frederick Chip, l’un des soldats impliqués dans le scandale des photographies de la prison d’Abu Grhaib, et qui sera condamné à 8 années de détention . À ce titre, il eut un accès complet à tous les documents et rapports, ce dont il tira profit pour tirer des enseignements et écrire son best seller : "L’effet Lucifer : comprendre comment des gens ordinaires deviennent des monstres."

Une prestation hélas débitée à la vitesse de la lumière, qui soulève néanmoins l’une des problématiques majeures du genre humain : la lutte éternelle entre le Bien et le Mal cachés au plus profond de l’homme, que chacun doit s’efforcer de découvrir afin de dominer les aspect inférieurs et ténébreux de soi-même pour permettre aux valeurs de la conscience et du cœur de pouvoir grandir en soi.

Devenir un monstre est facile : il suffit de ne rien faire, et de se laisser aller à soi-même, le Moi étant 100% ténébreux, et n’étant pas la conscience mais une somme de facteurs occultes, des parasites infestant notre propre maison (nos corps internes), et empêchant l’expression de notre Être.

À voir.

Nota Bene : si vous voulez en savoir plus sur la fameuse "expérience de Stanford", voyez aussi "L’expérience de Stanford de Philip Zimbardo", une vidé visible [
ici]
 
© BlueMan
(Tous les articles signés sur AgoraVox.TV du pseudo BlueMan demeurent la propriété intellectuelle du Site de BlueMan - Reproduction interdite. Les lecteurs vidéos peuvent, en revanche, être utilisés librement.)

source
Enregistrer un commentaire