Un jour, j’irai vivre en Théorie parce qu’il paraît qu’en Théorie, tout va bien. (Les mots surpendus)

dimanche 25 août 2013

Une illusion d’optique qui vous permettra de vérifier que votre cerveau est toujours en activité…

Cette simple "roue" en noir et blanc, aux 32 rayons, est une nouvelle illusion d’optique qui vous permettra de distinguer votre propre activité cérébrale.

Pour qu’elle produise son effet, il faudra, après avoir regardé la roue, fixer un point à quelques centimètres de celle-ci. Quand elle se trouve dans votre vision périphérique, vous devriez commencer à voir son centre scintillé. L’effet fonctionne également comme une
image rémanente. Une fois que vous trouvez le point en périphérie de l’image qui fera scintiller la roue, fixé-le pendant environ une minute, puis posez votre regard sur un mur blanc. Vous verrez l’image de la roue scintillant avec ses couleurs inversées.

Outre le caractère distrayant de l’illusion, ce qui la rend intéressante d’un point de vu neuroscientifique, c’est que, selon Rodika Sokoliuk et Rufin VanRullen (Université de Toulouse, Centre de Recherche Cerveau et Cognition, Université Paul Sabatier), le scintillement reflète le
rythme (ou ondes) alpha du cerveau.

Les ondes Alpha (α) sont des champs électriques rythmiques générées dans le cerveau. Elles ont une fréquence comprise entre 8 et 13 Hz (de 8 à 13 fois par seconde) et sont plus fortes quand vous avez les yeux fermés, mais sont toujours présentes lorsque vous êtes éveillé.

Lorsque
Hans Berger a inventé l’électroencéphalogramme (EEG, permettant de mesurer l’activité électrique du cerveau) et qu’il l’a installé sur les premiers sujets en 1924, ces ondes étaient la première chose qu’il remarqua, par conséquent, elles furent appelées "alpha". Elles sont notables parce qu’elles sont à la fois fortes et cohérentes. Elles bourdonnent actuellement à travers votre cerveau.

En me répétant, les ondes alpha sont générés par des changements rythmiques de l’activité neuronale, principalement centrées sur le
lobe occipital. L’activité occipitale est ce qui nous permet de “distinguer” la forme et l’orientation des éléments dans notre champ de vision. Alors, pourquoi ne percevons-nous pas cette activité tous les X secondes ? Il est déjà assez difficile de dire quelle forme elles prendraient si c’était le cas, mais cela ne l’est pas, nous ne ressentons pas les fréquences Alpha.

Sokoliuk et VanRullen, dans leur nouveau document de recherche (lien plus bas) soutiennent que le scintillement de la roue est lié d’une manière intime à l’alpha. Pour confirmer leur théorie, ils ont demandé à des personnes de comparer un scintillement artificiel avec celui engendré par la roue. La plupart des personnes ont choisi la fréquence de 9,1 Hz comme celle se rapprochant le plus de celle de l’illusion et c’est donc une onde alpha typique.

Cette correspondance des fréquences pourraient être une coïncidence, mais les chercheurs ont aussi trouvé une corrélation directe entre l’activité des ondes alphas et la présence du scintillement, je cite :

Le rythme alpha occipital de l’EEG a été la seule oscillation qui a présenté une évolution dans le temps compatible avec l’illusion rapportée : lorsque l’amplitude alpha a été forte, la probabilité de signaler un scintillement illusoire a augmenté. La fréquence d’oscillation maximale pour ces modulations de scintillement induits étaient significativement corrélées, sur une base sujet par sujet, à la fréquence individuelle α, mesurée au repos, en l’absence de stimulation visuelle.

Cela reste une hypothèse bien fondée et elle pourrait varier selon les individus, mais cette illusion vous aura au moins démontré que votre cerveau fonctionne toujours…

L’étude de Sokoliuk R, & Vanrullen R publiée ce mois-ci dans le Journal of Neuroscience :
The Flickering Wheel Illusion: When α Rhythms Make a Static Wheel Flicker.
Enregistrer un commentaire